Lors de sa première visite à l’étranger, en tant que premier ministre, Antonis Samaras, a rencontré la semaine dernière, la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin, ainsi que le président français François Hollande, à Paris. Samaras a voulu rassurer les dirigeants européens que la Grèce accomplira avec succès son programme d’adaptation budgétaire, faisant appel, par ailleurs, à un prolongement de délais, sans pour autant exiger une aide financière supplémentaire. “Nous ne demandons pas plus d’argent mais du temps pour respirer”, a souligné Samaras.

La chancelière allemande s’est dite, de son côté, persuadée que le gouvernement grec fait son mieux pour résoudre les problèmes du pays, en ajoutant que la Grèce devrait rester dans la zone euro. Lors d’une conférence de presse commune, Merkel a rappelé que Berlin s’attendait à ce qu’Athènes tienne ses engagements, alors que Samaras s’est dit convaincu que le rapport de la troïka, attendu en septembre, signalera que le gouvernement grec aura très vite des résultats.

A l’issue de sa rencontre avec Samaras, le président français a lui aussi confirmé son souhait de voir la Grèce demeurer dans la zone euro tout en insistant sur les efforts que le pays devrait réaliser pour assainir sa situation budgétaire. François Hollande a de plus invité l’UE à agir vite faisant "ce qu'elle doit" pour maintenir l'intégrité de la zone euro.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev