Suite à la présentation par la Commission européenne des initiatives pour une meilleure gestion des migrations vers l’UE, le ministre grec de la Protection du citoyen, Christos Papoutsis, a salué cet effort, en soulignant qu’en cette période critique, la Grèce prend toutes les mesures nécessaires et participe activement aux efforts pour le renforcement des frontières de l’Union, l’immigration clandestine étant un problème européen.

Toutefois, le ministre a fermement déclaré que l’Accord Schengen doit s’appliquer et que la Grèce n’acceptera en aucun cas une marche en arrière de l’Europe qui pourra renverser l’acquis communautaire. Le ministre a ajouté qu’Athènes n’acceptera un renforcement des contrôles aux frontières intérieures, qu’à des cas exceptionnels.

A ce sujet, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, avait déjà déclaré, mercredi, que la libre circulation des personnes à l’intérieur de l’UE doit être préservée et que des changements pour réduire le poids des flux migratoires à certaines régions de l’UE doivent être promus.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
Quo Vadis Europa? | Annamaria Simonazzi et Rafael de Bustillo sur les classes moyennes en Europe du Sud
Interview | Le cinéaste Yannis Economides sur la poétique des ténèbres humaines
Thomas Maloutas:  Un Atlas social pour Athènes
Interview | Hervé Georgelin:  La fin de Smyrne, du cosmopolitisme aux nationalismes
next
prev