Après des travaux de restauration qui ont duré deux ans, un monument important du patrimoine culturel serbe et grec, la Tour Nebojsa à Belgrade a été inaugurée le 29 avril en présence du président serbe, Boris Tadic, et du président grec, Carolos Papoulias.

La Tour, construite en 1460 par les Hongrois pour défendre Belgrade, est devenue une prison au 18ème siècle, où le révolutionnaire grec Rigas Velestinlis (ou Rigas Feraios), a été assassiné par les Ottomans en 1798. Cet écrivain et lettré grec, influencé par les idées de la Révolution française, fut l’un des précurseurs de la guerre d’indépendance grecque de 1821. Lors de son allocution, Papoulias a qualifié Rigas d'homme des lumières cosmopolite, idéologue des droits des peuples et précurseur de l'idée de l'unification balkanique et européenne.

Un musée dédié à la vie et l’œuvre de Rigas, ainsi qu’à la lutte des Serbes contre le joug ottoman, est installé dans la Tour. La restauration a été financée par l’État grec et la municipalité de Belgrade.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
Quo Vadis Europa? | Annamaria Simonazzi et Rafael de Bustillo sur les classes moyennes en Europe du Sud
Interview | Le cinéaste Yannis Economides sur la poétique des ténèbres humaines
Thomas Maloutas:  Un Atlas social pour Athènes
Interview | Hervé Georgelin:  La fin de Smyrne, du cosmopolitisme aux nationalismes
next
prev