Le marbre de Tinos trouve sa place sur la liste de l’UNESCO. L’inscription en 2015 (10.COM) sur le catalogue représentatif du patrimoine culturel immatériel de l’humanité du Marbre de Tinos nous permet non seulement de connaître les œuvres faites du marbre mais aussi de cerner les nombreuses facettes qui accompagnent cet art populaire: les histoires de vie des artisans locaux, les traditions orales associées à cet art,  sa signification pour la mémoire collective et  l'identité des habitants de l’île.

tinos3Selon l’UNESCO, "l’art de la sculpture sur marbre est une expression de l’identité culturelle de Tinos. Les artisans du marbre possèdent des connaissances empiriques sur la composition et la structure des roches marbrières, les propriétés de chaque type de marbre et la manipulation de ses veines. Les ateliers de sculpture sur marbre produisent un grand nombre de motifs et symboles traditionnels, parmi lesquels le cyprès, les fleurs, les oiseaux et les navires. Ceux-ci perpétuent et s’inspirent d’un répertoire symbolique commun de traditions religieuses, magiques et orales. Les motifs gravés sur les bâtiments, les panneaux de signalisation, les églises et dans les cimetières ont une fonction d’expiation et de détournement des influences maléfiques, tandis que les gravures réalisées sur divers récipients et impostes en marbre utilisés au quotidien mettent l’accent sur la fertilité et la prospérité".

Le marbre de Tinos est la troisième inscription grecque sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité après la diète méditerranéenne (ensemble avec Chypre, la Croatie, l’ Espagne, l’ Italie, le Maroc,le  Portugal) et le  savoir-faire de la culture du mastiha à l’île de Chios

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev