DEL03

"Delacroix met en scène la Guerre d’Indépendance grecque" et "Philippoteaux crée le Panorama du siège de Paris" dans deux expositions qui sont acceuillies à la Fondation Telloglion à Thessalonique jusqu’au 31 janvier. Les expositions, placées sous le haut patronage du président français et de la République hellénique, ont été inaugurées, mardi 18 octobre, par le président de la République, Prokopis Pavlopoulos.Elles visent à mettre plus en lumière l’état des relations entre la Grèce et la France au courant du 19ème siècle, les sentiments d’amitié et de soutien entre les deux peuples, à travers deux grands moments historiques pour la Grèce et la France, la Révolution de 1821 et le siège de Paris en 1870. De plus, il révèlent, via une perspective qui n’avait pas été présentée au public, la relation «auteur-victime» dans des œuvres qui ont plus ou moins influencé le cours des événements.

DEL05

Plus en détails, point de départ pour l’exposition sur Delacroix est la présentation de deux de ses œuvres emblématiques, à savoir les Scènes des massacres de Scio (1824) et La Grèce sur les ruines de Missolonghi (1826). L’exposition propose une lecture originale des deux œuvres de Delacroix à travers deux copies, l’une provenant du musée Byzantin de Chios et l’autre du musée historique d’Athènes.

DEL01

Même si Delacroix ne s’est jamais rendu en Grèce, il était fortément ému de la situation dans laquelle se trouvait le pays à l’époque, comme celle-ci a été donnée à l’écrit par Hugo et Byron.

DEL06

Selon Alexandra Goulaki-Voutira, Sécrétaire Géneral du Conseil administratif de la Fondation Telloglion, il ne s’agit ni d’une exposition des œuvres philhellènes de Delacroix, ni d’une illustration de la Guerre d’Indépendance de 1821. Le but est de montrer comment la créativité et l’intelligence de l’artiste réussisent à transformer son œuvre en signe de protestation. L’exposition comprend, également, des œuvres originales de Delacroix, provenant de Paris et d’Athènes, des archives pour le Massacre de Chios, des temoignages, etc.

 P1

Centre de l’ exposition sur Philippoteaux est l’un des panorama picturaux existant qui appartient à la collection de la Fondation Telloglion et illustre l'une des batailles les plus critiques de la guerre franco-prussienne. L’œuvre de Henri Felix Emmanuel Philippoteaux, fait en coopération avec son jeune fils Paul, a été exposée dans une rotonde des Champs-Élysées à Paris et a été associée à deux grands événements de cette période: la guerre franco-prusienne et les 1ers Jeux-Olympiques modernes. L’œuvre avait un tel impact au public français, que les deux peintres se sont vus obligés d’en créér deux copies,  présentées en Europe et aux Etats-unis. L’une d’elles est arrivée à Athènes quelques jours avant l’ouverture de la 1ère Olympiade. On a perdu les traces de l’œuvre jusqu’aux années ’70, quand celle-ci a été achetée par le couple Telloglou. Il est aussi à noter que Delacroix admirait énormément les Panoramas, parce qu’ils représentaient des événements de manière captivante pour le spectateur. 

P4

Les expositions ont lieu avec le soutien de l’Institut français de Thessalonique (IFT) et le consulat de France à Thessalonique.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev