C’est le tour d’Athènes de découvrir la création de Joel Pommerat, "Ça ira, Fin de Louis" entre le 4 et le 8 octobre au centre culturel Onassis(Stegi Grammaton). Il s’agit d’un retour vers la révolution française et plus précisément vers  la période qui va de la convocation des Etats-généraux jusqu’ aux débuts de la contre-révolution française en 1790-91.

pom1

 

Ιl s’ agit d’ une pièce de quatre heures et démi qui prend la forme d’ une fiction politique articulée autour des courants idéologiques qui entourent le fait révolutionnaire. Pommerat pose des questions telles que «Qu’est-ce qui pousse des hommes à renverser le pouvoir » «Quels nouveaux rapports instaurer entre l’homme et la société, les citoyens et leurs représentants? ». On assiste à un théâtre de l’épique et non pas de l’intimité où le discours devient le roi sur scène. Ça ira, Fin de Louis remporte les Molières du meilleur spectacle, de la meilleure mise en scène et du meilleur auteur francophone en 2016.