L'histoire de  l’usine de céramique de Rhodes ICARO-IKAROS  qui pendant de nombreuses décennies a  lié son nom à l’économie de Dodécanèse  se présente pour la première fois au public grec jusqu'au 19 novembre au Musée Benaki . L'exposition intitulée «Icaro - l'usine de céramique de Rhodes 1928 - 1988 », comprend la collection unique de céramiques de Yannos Ioannidis et ses recherches approfondies sur l’usine de céramique de Rhodes ICARO-IKAROS.

ICARO INTRO elculture

L’usine ICARO (Industria Ceramiche Artistiche Rodio Orientali) a été fondée par des Italiens le 19 décembre 1928, dans le cadre d'un plan ambitieux pour l'industrialisation et le développement du Dodécanèse. Force est de rappeler que l'archipel du Dodécanèse, conquis par l’Italie lors de la guerre italo-turque, est resté possession de Rome pendant des décennies (1912-1943) en passant aussi par l’autorité nazie (1943-1945) et britannique (1945-1947). Finalement la Grande-Bretagne renonce à faire de l'archipel un protectorat ou un État séparé et avec le Traité de Paris en 1947, l'Italie cède le Dodécanèse à la Grèce.

icaro1

L'ICARO a été créée dans le but de produire des céramiques artistiques, d’après le modèle des fameuses céramiques d’Iznik.

L'entreprise prospère dans les années 1930 et 1940 et parvient à survivre pendant la Seconde Guerre mondiale. Après l'incorporation du Dodécanèse en Grèce (1947) et le départ des Italiens, l’entreprise passe à l'homme d'affaires Rhodhio Constantin Chatzikonstanti. Le nouveau propriétaire profite de l'augmentation du tourisme et du développement de l'île, en créant, sous le nom IKAROS, la deuxième plus grande usine de céramique en Grèce après Kerameikos à Athènes.

kerameika2

Pendant la « période grecque » de l’usine (1948-1988), la production de céramiques artistiques est devenue l’une des principales activités économiques pour les habitants du Dodécanèse. C’est après la morte de Chatzikostanti, dans un accident en 1987, que la société cesse définitivement ses activités (1988).

L'exposition "ICARO - IKAROS" comprend des céramiques et des documents d'archives  inédits allant de 1928 jusqu'à 1988. C'est le premier effort important pour mettre en évidence toute l'histoire d'IKAROS, qui est inextricablement associée à un des premiers efforts  d’industrialisation en Grèce.

Infos pratiques
Musée Benaki - Bâtiment principal: Koumbari 1 - Athènes, tél: 210 3671000. Heures d'ouverture: mercredi et vendredi:. 10h00 - 18h00, jeudi et samedi: 10h00 - 24h00 dimanche: 10h00 – 16h00, lundi et mardi: fermé.
Prix ​​du billet d'exposition: 7 euros (billet réduit: 5 euros).
 
Visites guidées 
Jeudis: 2/11, 9/11 et 16/11, à 18h00, samedis: 4/11 et 11/11, à 12:00. Réservation des places: 210 3671014 (du lundi au jeudi: 10h00 - 15h00).

 M.V.

icaros expo

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev