Le Festival d’ Athènes et d’Epidaure, instauré en 1955, revient cette année dans la scène artistique et accueille des artistes grecs et étrangers de renom, qui se distinguent dans le théâtre, la danse ou la musique. En même temps, le Festival est prêt à accueillir plusieurs spectateurs venus du monde entier.

festath2

Les performance du Festival démarrent le 1er juin. Elles se déroulent dans plusieurs locaux, comme l’Odéon d’Hérode Atticus qui  constitue l’ un des bâtiments qui joue un rôle central dans la vie culturelle d’Athènes contemporaine –surtout en été- parmi tous les vestiges anciens qui entourent le rocher de l’Acropole.

odeon

De plus, des représentations théâtrales et musicales auront, également, lieu aux locaux de Peiraios 260, à un espace de caractère industriel qui servait au passé d’usine de meubles. En même temps, comme l’année dernière, le Festival ‘’s’ouvre’’ aux différents quartiers d’Athènes et de Pirée, en proposant une série d’évenements qui se tiendront à des sites archéologiques et à des sites en plein air. Avec cette initiative, le Festival veut renforcer sont caractère extraverti et encourager une participation active de la part des spectateurs.

260p

De mi-juillet à mi-août, le Festival s’installe à Epidaure avec de nombreuses performances au Théâtre antique d’Epidaure ainsi qu’au petit théâtre d’Epidaure.

epidaurus5

Au total, cet été, le Festival propose plus de 80 spectacles de théâtre, de danse et de musique. La programmation de cette année est plus ciblée, car les organisateurs ont décidé de renforcer consciemment l’identité de chaque site: une approche plus classique axée sur les grands orchestres et les célèbres solistes à l'Odéon d'Hérode Atticus; à Peiraios 260, l'esthétique contemporaine et les tendances émergentes dans le théâtre et la danse seront à l’honneur.

L’édition du Festival de cette année aura, comme d’habitude, une présence française notable.

  • Résidant en France, mais d’origine bielorusse, le le chorégraphe Arkadi Zaides présente du 4 au 6 juin son œuvre ‘’Talos’’, fruit de deux ans de recherche de la part de l’artiste et de ses collaborateurs chorégraphes, dramaturges et artistes de l’art vidéo.

goss

  • Julien Gosselin revient à Athènes les 7 et 8 juin au Palais de la Musique avec ‘’1993’’ d’Aurélien Bellanger. Dans ce spectacle, Julien Gosselin donne à voir comment le tunnel sous la Manche s’est transformé en symbole douloureux de la crise des réfugiés.
  • A son tour et pendant les même jours (7 et 8 juin), Chloé Moglia, fondatrice du groupe artistique Rhizome, présentera son spectacle ‘’Horizon’’ , une performance acrobatique à couper le souffle.

Chloe photo Etienne RUE

Le Festival rend cette année hommage à Loula Anagnostaki, à cette personne emblematique du théâtre grec du XXe siècle. L'hommage se compose de quatre parties. Tout d'abord, il y aura une performance marathon, pas très différente d'une pièce radiophonique; une performance de 7 heures sur l'ensemble du travail d'Anagnostaki, avec une excellente distribution d’acteurs. Deuxièmement, Yannis Moschos présentera ‘’La ville’’, l'une des pièces les plus importantes d'Anagnostaki. Par la suite, le public sera invité à une exposition atmosphérique, une rétrospective sur Anagnostaki, qui permettra aux visiteurs d’entrer à son monde. À partir de documents d'archives qui seront exposés de manière exhaustive, l'exposition invite les visiteurs à établir leur propre lien personnel avec le monde de Loula Anagnostaki, donnant une nouvelle lecture à chaque nouvelle visite «guidée» par la dramaturge elle-même. Le Festival organisera, de plus, un symposium sur Anagnostaki, avec la participation de nombreuses personnes qui ont personnellement connu Loula Anagnostaki, des artistes, des réalisateurs, des acteurs, des écrivains.

04 photo Elina Giounanli

Notons que, comme il a été annoncé, les représentations au théâtre d’Epidaure et aux locaux de Pireos 260 seront toutes accompagnées des sur-titres en anglais. De plus, pour la première fois, il y aura des surtitres grecs pour les personnes malentendantes.

ath fest

Pour en savoir plus sur le programme détaillée des évenements, rendez vous sur le site du Festival en cliquant ici. (site en anglais) 

m.o.

 

photo de couverture: Margot Fonteyn, septembre 1961 à l'Odéon d'Hérode Atticus

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev