ALKYONIS
 
Le cinéma Alkyonis devient désormais un monument protégé, suite à la décision du Conseil central des monuments modernes (Ministère de la Culture et des Sports), le 7 février 2019.
 
Selon le Conseil, le cinéma historique d'Athènes situé au 42, rue Ioulianou (près de Victoria Square) est un lieu important pour la production et la diffusion de la création artistique, directement lié à la mémoire collective et à la haute production culturelle, ainsi qu’une partie intégrante de l’histoire culturelle contemporaine du pays.
 
alkyonis 3 yppo
Photo: Velissarios Kossyvakis, Source: Culture.gr
 
Histoire
 
Le cinéma Alkyonis,  ouvert en 1968, pendant la dictature des colonels (1967-1974) a été un centre indépendant de création cinématographique et un espace social jusqu'au début des années 1990 quand le cinéma est fermé. En 2014, la salle rouvre avec les mêmes caractéristiques. Entre temps, l’espace a fonctionné en tant que scène théâtrale du metteur en scène et acteur grec, Georges Messalas.
 
Le cinéma a longtemps été associé à la diffusion du grand art cinématographique et à l'écriture libre des créateurs, ainsi qu’à l’histoire du mouvement de la résistance à la dictature des colonels.
 
Le cinéma, qui a commencé à fonctionner en 1968 au rez-de-chaussée d'un immeuble situé rue Ioulianou a été conçu par l'ingénieur civil et propriétaire de la salle, Vangelis Sideris.
 
Selon des sources, Sideris a baptisé sa salle « Alkyonis » d’après Alkyonides,  le nom d’un petit archipel du golfe de Corinthe (îles de Prasonisi, Glaronisi, Daskalio et Zoodochos Pigi), où il avait l'habitude de pêcher, mais aussi en faisant référence aux « jours alcyoniens » qui symbolisent l'été dans l’hiver.
 
Le rôle de cette salle est lié au fil du temps à la diffusion des films d’auteurs. De 1971 à la chute de la dictature en 1974, les projections de films grecs, prenaient la forme des actes presque politiques. L'un des plus grands succès de cette période a été la projection en exclusivité du film "Reconstitution" de Theodoros Angelopoulos, qui a atteint 11 000 billets au cours de la première semaine de projections.
 
alkyonis2
Photo: Velissarios Kossyvakis, Source: Culture.gr
 
Les salles cinématographiques, centres de culture dans les quartiers
 
Le ministère de la Culture et des Sports, dans son communiqué de Presse,  reconnaît le fardeau symbolique non seulement d'Alkyonida mais également des autres cinémas, que dans toute la Grèce. Selon le ministère, il y a eu et il y a encore des salles qui fonctionnent de manière similaire dans les quartiers des villes. Il en va de même pour le Studio de la Place de l'Amérique, ainsi que pour Trianon de rue Patission,  Asty de place Korai et plus récemment Mikroκοsmos de l’avenue Syngrou  ou Astor de rue Stadiou.
 
Le cas d’Alkyonis peut donc « contribuer de manière positive à créer les conditions d'un débat plus large et plus fructueux sur le présent et l'avenir de nos contenus cinématographiques, en particulier lorsque le défi numérique ouvre les horizons des professionnels du cinéma et des médias », selon le communiqué du ministère de la Culture. 
 
A LIRE AUSSI: GRECEHEBDO | Rubrique "Lexique Ciné"
 
M.V.