fb mouseio ak 1

Il y a presque 10 ans, le samedi 20 juin 2009, que le nouveau musée de l’Acropole s’est dévoilé au public, lors d’une inauguration solennelle. Le musée de l'Acropole à été construit pour abriter les découvertes du rocher de l'Acropole, ainsi que celles de ses versants. Érigé à 300m au sud de l'Acropole, dans le quartier  historique de ''Makriyianni'', le musée s'étend sur une surface totale de 25.000m2. 

La conception

L’ancien musée de l’Acropole a été fondé en 1874 pour abriter les œuvres provenant du site de l’Acropole. Au fil du temps, des nouvelles fouilles ont mis en lumière de nombreuses trouvailles, qui ont dû être gardées dans des dépôts ou dans d’autres musées d’Athènes, à cause de l’espace limité de l’ancien bâtiment. Cependant, la construction d’un nouveau musée plus spacieux a été jugée nécessaire, non seulement pour donner de la place au grand nombre des anciens trésors trouvés, mais aussi pour les mettre à l’abri de la pollution atmosphérique.

La construction du nouveau musée a été confiée à l'architecte franco-suisse Bernard Tschumi et son collègue grec, Michalis Fotiades.

photo acropo

Son architecture a été conditionnée par trois besoins fondamentaux: la liaison optique avec les monuments de l'Acropole, la présentation complète des sculptures architecturales du Parthénon et l'adaptation du bâtiment aux fouilles archéologiques qui s'étendent au niveau de ses fondations. La liaison optique des sculptures du Parthénon abritées dans le musée, avec le monument lui-même, s'effectue grâce aux baies vitrées de la ''Salle du Parthénon'', qui de plus en plus offrent une vue sur les collines historiques voisines, et sur la ville contemporaine.

À l'intérieur de la ''Salle du Parthénon'', une structure rectangulaire en béton, aux mêmes dimensions et à la même orientation que celle du Parthénon, a été conçue spécialement pour accueillir la frise complète du grand temple. Vu de ses fondations, le musée donne l'impression d'être en suspension dans l'air, car il repose sur plus de 100 piliers.

Les collections

Les expositions du musée se développent sur trois étages ainsi qu'au niveau des fondations, où se trouvent les fouilles archéologiques.

Au rez-de-chaussée, la ''Salle des versants de l'Acropole'' abrite des découvertes provenant des sanctuaires érigés sur les flancs de l'Acropole et de l'habitat qui s'y est développé tout au long de différentes périodes historiques.

fb mouseio ak 2

Au premier étage la ''Salle des œuvres archaïques'', dans les parties Est et Sud, présente les sculptures grandioses qui ornaient les premiers grands temples de l'Acropole. On y trouve également les offrandes des fidèles, comme les Corés [statues de jeunes femmes], les cavaliers, les scribes, les statues masculines, les reliefs en marbre, les petits ex-voto en bronze et en terre cuite.

Dans la Salle du Parthénon, les reliefs de la frise, représentant la procession des Panathénées, ont été placés pour la première fois, en ordre continu tout autour des murs extérieurs de la salle. Entre les colonnes en acier, au même nombre que celles de Parthénon, ont été fixées les métopes, plaques en relief représentant des sujets mythologiques. Les sculptures plus grandes que nature de deux frontons, ont été placées sur des piédestaux à l'Est et à l'Ouest. Le fronton Est, représente la naissance de la déesse Athéna, sortant de la tête de Zeus, et celui de l'Ouest, la dispute entre Athéna et Poséidon.

fb mouseio ak 3

Le musée aujourd’hui

Le Musée de l’Acropole abrite des artefacts retrouvés sur la colline sacrée. Des populations primitives à l’Antiquité tardive, les collections du musée sont d’une richesse inestimable et la visite de ses salles est un passage obligé pour quiconque se rend à Athènes.

Le nouveau Musée de l’Acropole attire aujourd’hui des millions de visiteurs venus chaque année admirer les trésors de ce joyau d’architecture contemporaine. Aux marbres antiques, il oppose la modernité de ses parois de verre qui permettent d’illuminer à la perfection les sculptures les plus spectaculaires de Grèce.

logo english 1 acr

Α l’occasion de la célébration des 10 ans du Nouveau Musée de l’Acropole, un grand nombre d’événements est au programme. A ne pas manquer jusqu’à la fin du mois d’octobre l’exposition photographique "Burin et mémoire. La contribution de l'artisanat du marbre à la restauration des monuments de l'Acropole.". L’exposition présente des photos de taille géante qui couvrent des murs entiers, de sorte que le visiteur a le sentiment qu'il se trouve sur le rocher de l'Acropole. Des photographies à couper le souffle, de presque quarante années de travaux de restauration, sont regroupées en six unités thématiques (renoncement à soi-même, labeur, coopération, goût, fierté, camaraderie/fraternité) et révèlent du facteur humain et des émotions ressenties par les ouvriers lors de la réhabilitation de monuments.

De plus, ce soir à 21h dans la cour du Musée, un concert sous la direction du grand compositeur grec Stavros Xarchakos sera organisé. Stavros Xarchakos et l'orchestre emmèneront les visiteurs dans un voyage musical comprenant des compositions bien connues de Stavros Xarchakos, Mikis Theodorakis, Vasilis Tsitsanis, Markos Vamvakaris et Manos Hadjidakis. L’horaire du Musée sera prolongé ce soir jusqu’à minuit et l’entrée sera gratuite après 20h.

Le jeudi 20 juin 2019, jour de l'anniversaire du Musée de l'Acropole, l'accès aux espaces d'exposition sera gratuit de 8h00 à 20h00. Les visiteurs peuvent se promener dans les galeries de l'exposition permanente ainsi qu’à celle de l'exposition temporaire.

En outre, à partir du vendredi 21 juin 2019, les fouilles archéologiques seront ouvertes au public avec le billet d’entrée général. La zone de fouille de 4 000 mètres carrés comprend des maisons, des ateliers, des thermes et des rues d’un ancien quartier athénien qui existait de l’ère classique à l’ère byzantine. Ce site archéologique impressionnant sera bientôt enrichi des découvertes les plus représentatives des fouilles. Les ruines architecturales seront organisées dans le cadre d'une exposition unique qui mettra en lumière la vie quotidienne d'un quartier ancien qui existait à l'ombre de l'Acropole. 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev