Semaine de rencontres et d’interventions publiques pour le premier ministre grec Alexis Tsipras après la récente victoire aux élections anticipées et sa nomination de nouveau au poste de premier ministre. Hier, il s’est entretenu avec le chef de la diplomatie americaine John Kerry en discutant des négociations au fil de ces derniers sept mois avec les créanciers européens, de la restructuration de la dette publique grecque et  de la question migratoire sur le plan européen et international. Les flux migratoires, la question chypriote et les négociations Grèce-FYROM ont dominé la rencontre mardi soir à New York entre le premier ministre, Alexis Tsipras, et le Secretaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon, en marge des travaux de l’Assemblée Génerale des Nations unies, mercredi dernier. 


Selon un porte-parole du Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon et Tsipras ont discuté des déplacements accrus de réfugiés et d’immigrés vers l’Europe et des défis que doit relever la Grèce dans ce domaine.  «Ils ont discuté également des entretiens dans la question chypriote, et Ban Ki-moon a salué les progrès enregistrés dans la procédure par les dirigeants des communauté gréco-chypriote et turco-chypriote». A noter également que le premier ministre grec s’est adressé dimanche dernier au Sommet de l’ONU sur l’Agenda de développement post- 2015. Le premier ministre, Alexis Tsipras, a mis l'accent sur la nécessité de se saisir de la question de la dette en tant que défi international, lors de son intervention au Sommet de l'ONU sur l'Agenda de développement post-2015 dimanche à New York. Alexis Tsipras a plaidé pour un système économique et financier mondial et européen, qui favorise le développement, et souligné que la crise grecque doit fonctionner de façon didactique à l'avenir». 

Αu menu des rencontres du premier-ministre grec cette semaine également, ses discussions avec les chefs des gouvernements turc, égyptiote, FYROM, albanais et de plus un entretien téléphonique avec son homologue israélien durant lequel Netanyahu a invité Tsipras à visiter Israel. Fruit de ces rencontres également  le projet d’ un sommet entre Grèce-Chypre-Egypte. Enfin, le premier ministre grec a eu l’ occasion de rencontrer des membres de la diaspora grecque (Hellenic Initiative) et de les inviter à faire des investissements dans leur pays natal.