kat2

Katína Paxinou (1900-1973) est considérée comme l’un des ‘monstres sacrés’ du théâtre et du cinéma non seulement grec mais aussi international. Née au Pirée au tournant du 20e siècle, elle effectue des études musicales à Genève, Berlin et Vienne et commence sa carrière en tant que chanteuse d’opéra, avant de se consacrer définitivement au théâtre. En 1929, elle intègre le Théâtre National de Grèce où elle fait la connaissance de l'acteur et metteur en scène Alexis Minotis (1898-1990). Elle partagera sa vie avec lui jusqu’à sa mort mais aussi une partie de son parcours artistique.

Tout d’abord, elle lie son nom à la réviviscence de la tragédie grecque ancienne et aux premiers pas du Théâtre National. Cette grande dame joue le rôle homonyme dans Électre de Sophocle, la première mise en scène de tragédie grecque dans l’amphithéâtre d’Epidaure, présentée en 1936 par le Théâtre National sous la direction de Dimitris Rontiris. Ses performances aux tragédies Œdipe Roi de Sophocle (1952), Médée (1955 - vidéo) et Hécube (1956 - vidéo) d’Euripide sont également classifiées parmi les classiques du genre.
 
Pendant les années ‘40, Paxinou et son mari s’installent aux Etats-Unis où elle poursuit une carrière impressionnante aux scènes théâtrales de Broadway (New York), ainsi qu’au cinéma. Son premier film hollywoodien est Pour qui sonne le glas (1943 - vidéo) de Sam Wood, à coté de Gary Cooper et d’Ingrid Bergman. Pour sa performance au rôle de Pilar, une femme brave et dure, Paxinou gagne en 1944 le prix Golden Globe et un Oscar, tous deux dans la catégorie du meilleur second rôle féminin.
 
pax

Une série de films américains suit, parmi lesquels, Le deuil sied à Électre (1947 - vidéo), adaptation au cinéma de la pièce théâtrale d’Eugene O'Neill, ‘Dossier Secret’ (titre original Mr. Arkadin, 1955) d’Orson Welles et Quand la terre brûle (titre original The Miracle, 1959). Autre rôle emblématique de sa carrière est celui de la mère (la ‘mamma’ méditerranéenne) dans le film franco-italien Rocco et ses frères (1960 - vidéo) de Luchino Visconti.
 
Sa performance aux grands rôles du répertoire classique et moderne sont considérées jusqu’à nos jours comme des points de référence dans l’histoire du théâtre. Elle joue des rôles protagonistes dans des pièces, entre autres, de William Shakespeare, de Molière, d'Henrik Ibsen, d’Eugene O'Neill, de Federico García Lorca et de Bertolt Brecht.
 
kat3

En 1950, elle rentre en Grèce et en marge de ses prestations au cinéma et au théâtre, Paxinou joue également pour la télévision américaine et britannique (quatre séries et un téléfilm entre 1952 et 1970).

En 1969, elle participe au seul film grec de sa filmographie, L’île d’Aphrodite (1965), portant sur la lutte chypriote contre l’occupation britannique. En 1972, atteinte de cancer qui allait l'emporter l'année suivante, elle fait sa dernière apparition au théâtre, dans ‘Mère Courage et ses enfants’ de Bertolt Brecht, à Athènes. Une étoile lui est accordée sur le Walk of Fame d'Hollywood.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev