Spyros Vasileiou est le peintre de la création prolifique. Créateur infatigable, il est né à Galaxidi en 1903 et venu à Athènes en 1926 pour des études à l’école des Beaux-arts. En 1930, il reçoit le Prix Benakio pour ses dessins des fresques à l’église de Saint Dionisios l’Aréopagite, ce qui lui permet d’effectuer un long voyage éducatif en Europe.

vas2

Sa première exposition personnelle s’est tenue en 1926, à la Gallérie Stratigopoulou. Vasileiou était membre fondateur du ‘’ Group Art ’’, regroupement  d’artistes visuels qui exprimait le besoin de dépasser l’académisme dans l’art et de se connecter avec les courants du modernisme.

Dès 1927, il s’occupe de la scénographie et des décors pour plusieurs pièces théâtrales et films cinématographiques. Pendant l’Occupation, il se tourne à la gravure, et il sort secrètement des xylographies et des manuscrits illustrés.

vas3

L’œuvre de Vasileiou, avec plus de 5500 créations, membre clé de la ‘’Génération des années ‘30’’, est également affecté par la problématique de la grécité diffuse au sein des cercles artistiques de l’époque. Ses peintures illustrent l’espace naturel et urbain, combinant des éléments bien sélectionnés de la tradition, du constructivisme, du surréalisme et du pop-art. Ses créations décrivent la vie quotidienne avec un esprit lyrique et onirique.  A travers ses œuvres, on peut, aussi, voir l’évolution du paysage athénien. Les petits quartiers d’Athènes et la vie des gens simples étaient ses sources d’inspiration principales.

vas1

Sa maison aux pieds de l’Acropole (5, rue Webster) était transformée depuis 2004 en musée, avec ses œuvres provenant des collections privées, qui se renouvelaient souvent. L’Atelier Spyros Vasilleiou organisait, aussi, des conférences, séminaires, soirées musicales, ainsi que des programmes éducatifs et artistiques. Le musée, aujourd’hui fermé, sera bientôt relocalisé et ouvert au public. 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev