Né en 1909 à l’île de Hydra, dans le golfe saronique, Nikos Nikolaou avait dès très tôt exprimé son fort intérêt pour l’art et à l’âge de 20 ans, il commence ses études à l’Ecole des Beaux-arts d’Athènes et à l’atelier de Parthenis. En 1937, il se rend à Rome avec Yiannis Moralis et par la suite, il poursuit ses études à Paris, mais le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale l’oblige à retourner en Grèce.

nikolaou YDRA

Sa première exposition personnelle est réalisée en 1948 et plus d’une dizaine ont suivi,  tandis quù on peut signaler sa propre participation à  plus de 100 expositions collectives en Grèce et à l’étranger. En dehors de la peinture, il a illustré des livres, il s’est, également, occupé avec la fresque, (il a décoré la salle des cérémonies et la salle des étudiants de l'Université Panteion), la scénographie et la création des costumes, notamment pour le théâtre d’art Karolos Koun.

collage nicolaou 2

Sa peinture est caractérisée par un style simple et par un manque de couleurs intenses. La figure féminine nue est le sujet dominant dans ses créations. Dans un degré plus limitée, il a peint des natures mortes, des paysages et il a expérimenté avec la peinture sur des pierres. Son travail pictural est inspiré principalement par la nature, mais aussi par des formes d'art archaïques, dont il emprunte la simplicité expressive de conception et les couleurs plates terrestres. L'abstractionnisme d'un style moderne est combiné avec la ligne claire de la lumière grecque.

collage nicolaou1

On repère dans la peinture purement anthropocentrique de Nikos Nikolaou une démarche personnelle, étayée par une connaissance, une étude et une assimilation solides non seulement des principes et des règles de l’art grec ancien, romain, égyptien, mais aussi des éléments de la tradition populaire qu’il a vécue de près tant dans son île natale d’Hydra que dans la boutique d’antiquités de sa mère à Plaka.

nikolaou FIGURES BAIGNEUSES 1979

La figure humaine, masculine et féminine, apparaît, imposante, avec des contours clairs et épais, au début sur des surfaces chromatiques uniques, sans jeux d’ombre et de lumière, acquérant sensibilité et tonicité uniquement à partir de la lumière diffuse de la nature, plus tard par une lumière plus ou moins intense, mais toujours monumentale, d’une grande plasticité et avec une majesté hiératique.

Nikos Nikolaou est mort en 1986. 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev