Né à Athènes en 1939, Yiannis Valavanidis a fait des études en peinture, en gravure et en mosaïque à l’École des Beaux-arts à Athènes de 1957 à 1963. En 1968, il se rend à Paris où il travaille pendant une année. En 1970, il forme avec Kleopatra Dinga, Kiriakos Katzourakis, Chronis Botsoglou et Yiannis Psychopédis le groupe des ‘’Jeunes Réalistes grecs’’, qui présentait des tableaux figuratifs avec des commentaires critiques sur la réalité sociale, voués également à la protestation antidictatoriale. La génération des ‘’jeunes réalistes’’ renouvelle le paysage artistique de l’époque, cherchant à se débarrasser du schéma qui entoure la grécité. 

valavanidis xerolithia pinakothiki

Sa première exposition personnelle a été organisée en 1970 à la galerie Astor. Ses œuvres y exposées révélaient déjà une tendance à étudier en profondeur l'apparence des objets quotidiens, en évitant les techniques que propose la peinture ‘’coloriste’’ et les versions dominantes autour de la grécité. Ses efforts dans cette perspective ne cessent de se répéter au cours des années suivantes.

valavanidis nekri fusi 1983 1984 pinakothiki

Les grandes thématiques de son œuvre – les montagnes, les visages, les outils, les espaces – s’évoluent en parallèle. Un trait caractéristique de son œuvre est le traitement intensif de l’écriture, dans lequel l’image du thème fait son apparition soit à travers l’utilisation de documents photographiques soit par l’observation directe du modèle. Valavanidis était un créateur dont le caractère influençait vraiment son regard envers la peinture. Quoi qu’il peint des gens, des objets ou des espaces, sont travail reste un ‘’morceau’’ d’une réalité tangible, même si parfois le processus artistique mène l’image aux bords de l'abstraction. Il ne rejette pas l’émotion humaine mais, il évite le mélodrame et l’éthographie. Il crée des œuvres picturales dont l’intensité et la rigueur deviennent les caractéristiques primordiaux.

Yiannis Valavanidis est mort en février 2017 à Athènes.

 valavcollage

Notons que jusqu’à la fin du mois, le Musée Macédonien d’Art Contemporain, en collaboration avec l’École des Beaux-arts et la Fondation grecque de la Culture,  accueille une exposition à l’honneur de Yiannis Valavanidis qui présente les différents modes d’expression visuelle de l’artiste. L’exposition présente également des couvertures des livres que Valavanidis avait créées. Dès 1970, il dessinait des couvertures de livres. Il considérait que les arts graphiques offrent un champ plus élargie pour ce qui est de l'expression artistique. Selon lui, dessiner la couverture d’un livre était un travail complexe, dans la mesure où ce travail constitue en soi  une première lecture du livre. Cette couverture de livre devrait refléter, dans un certain degré, le contenu de ses pages. En même temps, elle devrait être esthétiquement satisfaisante et agréable à l'œil. Ces exigences imposent un traitement spécial qui ne peut pas être identifié avec le processus de peinture personnelle.

M.O.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev