Les Don Quichotte
 
Les Don Quichotte vont de l'avant, les yeux fixésthetvandes 1863
sur la pointe de la lance où flotte la bannière de l'Idée.
Visionnaires à la courte vue, ils n'ont pas une seule larme
pour endurer humainement l'insulte et la vulgarité.
 
Trébuchant contre la Logique et sous la férule d'autrui,
ils se traînent comiquement par les routes, roués de coups,
Sancho a beau leur répéter «Je te l'avais bien dit»,
eux ne renoncent point, et de répliquer «Mon cheval, ici !»
 
C'est ainsi, n'en déplaise à Cervantès, que je les ai vus moi,
ces chevaliers du Rêve, mettre lâchement pied à terre
dans la Vie impassible et, avec un sourire amer,
les yeux humides, renier leurs premières chimères.
 
Je les ai vus revenir - la raison égarée, souverains
et combattants magnifiques d'un royaume irréel
- et la sentant couler, railleuse et purpurine,
exhiber une plaie béante et vaine au soleil.
 
Traduction: Michel Volkovitch
Peinture: Gustave Doré. 1863.

Le poème original en grec sur notre page facebook

 

 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
 Interview | Denis Langlois : L’histoire de Alekos Panagoulis, le symbole de la résistance grecque
Regard historique sur le passé ottoman en Grèce | Interview avec Antonis Anastasopoulos
Interview | Stathis Pavlopoulos: Metapolitefsi.com ou la longue période après la fin de la dictature en Grèce
Interview | Asteris Koutoulas: Sur les traces du grand compositeur Mikis Theodorakis
next
prev