synthese 

Sous le manifeste enflammé de la liberté

se sont mis en branle et ont commencé à migrer toutes les couleurs

en transportant sur une assiette en porcelaine le cœur de l’homme.

Tous les grands chairs-obscurs et les pulsations

sachant qu’il avait existé de la vie

cependant le noir d’érèbe est la plus grande théorie artistique

le néant d’où ont jailli toute l’essence

et la variété de l’existence.

Le rien de l’âme comme une caisse claire

de l’instant qui s’écoule sans que personne ne l’entende.

Le bord du temps une végétation alternée

qui essaie de faire fructifier l’idéal

dans les failles de la réalité.

 

Traduction © Marie-Laure Coulmin Koutsaftis, Anthologie: Ce que signifient les Ithaques, 20 poètes grecs contemporains, 2013]

Peinture: Papadimitriou Efthimis ''Synthèse''

Le poème original en grec sur notre page facebook

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev