brume

Avec la première goutte de pluie l’été fut mort.
Les paroles donnant naissance à des lumières stellaires furent trempées.
Toutes les paroles s’adressant uniquement à Toi!

Avant mes yeux tu étais lumière
Avant l’Amour, amour
Et quand le baiser t’a prise, femme.

Vers où allons-nous tendre nos mains
maintenant où le temps ne tient pas compte de nous
Vers où allons-nous tourner nos regards
maintenant que l’horizon lointain a coulé dans les nuages.

Et nous sommes seuls totalement seuls
Entourés de tes images mortes

Avant mes yeux tu étais lumière
Avant l’Amour, amour
Et quand le baiser t’a prise, femme.

 

Traduit du grec par Katia Arfara, Nikolas Lakiotakis,Maria Skamaga

Peinture: Papadopoulos Alexandros ''Brume''

Le poème original en grec sur notre page facebook

 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev