lace dreams
 
Comme les rêves appellent d’autres rêves
Et les mots cerfs les mots lions
Avec les chairs plein la bouche
Déviant dans la métaphysique et les écorchures
Je réconcilie le minimum et le maximum dans la dérision.
 
Pourtant
Je ne suis entier rien d’autre que mon pays
Morcelé parmi les ombres de ses morts
Des vers et des caresses du soleil
Esprit accompli
Levée du corps violente qui accroit la dette
D’une simple fin.
 
Traduction: Kostas Nassikas et Démosthène Agrafiotis ‘’Anthologie de la poésie grecque 1975-2005’’ Ed. L’Harmattan
Peinture: Giorgos Ioannidis ''Lace Dreams''
Le poème original en grec sur notre page facebook

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
Quo Vadis Europa? | Annamaria Simonazzi et Rafael de Bustillo sur les classes moyennes en Europe du Sud
Interview | Le cinéaste Yannis Economides sur la poétique des ténèbres humaines
Thomas Maloutas:  Un Atlas social pour Athènes
Interview | Hervé Georgelin:  La fin de Smyrne, du cosmopolitisme aux nationalismes
next
prev