Je ne cultive pas mon jardin en profondeur
J'essaie d'épuiser la surface et c'est pourquoi
je fais pousser des pas.
 
Lorsque l'attente est dépouillée de tout espoir
que reste-t-il ?
Une présence durable.
Évidemment, pour être présent sans cesse,
il faut apprendre à être absent.
Moi j'ai choisi une robe blanche.
 
D'autres ont inventé
divers instruments pour disparaître :
une tenue d'apiculteur, mettons.
 
D'autres encore, encadrés par un châssis de fenêtre
sont restés sans bouger.
 
Cela semble statique mais non.
La faute à la durée qui cristallise.
Le mécanisme :
Vibration
Abandon
Confiance
Disparition
Joie
Pas dans cet ordre
Et sans le sentiment
 
Traduction: Michel Volkovitch
Peinture:  Nikolaos Ventouras, "Au port", 1945
A lire aussi: Reading Greece: Katerina Iliopoulou on Poetry, Language and Art as a Denial of Defeat
 
Le poème original en grec sur notre page facebook
 
Nikolaos Ventouras au port 1945