poe 6 juinÀ la fenêtre, au soir, ton large dos
cachait toute la vue, la mer et les bateaux.
 
Et ton ombre d'archange inondait l'intérieur.
Dans tes cheveux brillait d'une étoile la fleur.
 
Notre fenêtre était porte de l'univers,
du paradis, jardin d'étoiles, ô ma lumière.
 
Tu regardais alors le couchant s'allumer,
la chambre était navire et toi le timonier.
 
Puis, dans le soir tiède et bleu, à la voile
tu m'emportais vers le silence des étoiles.
 
Le navire a sombré, la barre s'est brisée,
au milieu de la mer me voici délaissée.

 

Traduction: Michel Volkovitch

Peinture: "Fille à la fenêtre'' - Nikos Engonopoulos (nikias.gr)

Le poème original en grec sur notre page facebook

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
 Interview | Denis Langlois : L’histoire de Alekos Panagoulis, le symbole de la résistance grecque
Regard historique sur le passé ottoman en Grèce | Interview avec Antonis Anastasopoulos
Interview | Stathis Pavlopoulos: Metapolitefsi.com ou la longue période après la fin de la dictature en Grèce
Interview | Asteris Koutoulas: Sur les traces du grand compositeur Mikis Theodorakis
next
prev