karavia lac
 
Depuis chez moi
je voyais un étang
Toujours gris ses eaux vaguement ridées
dans mon souvenir
Le vent ne cessait pas tu comprends
de le pousser vers moi
Je suis devenue sa seule destination
Et puis les années passant
la neige ne tombant pas
il s'est évaporé
Et voici le creux de la sécheresse
plat d'argile sur la lune
Et voici le comble de l'absence
souffle court dans la nuit
 
 
Traduction: Michel Volkovitch
Peinture: Thalia Flora-Karavia "Lac et pêcheur'' (source: nikias.gr)
Le poème original en grec sur notre page facebook

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
 Interview | Denis Langlois : L’histoire de Alekos Panagoulis, le symbole de la résistance grecque
Regard historique sur le passé ottoman en Grèce | Interview avec Antonis Anastasopoulos
Interview | Stathis Pavlopoulos: Metapolitefsi.com ou la longue période après la fin de la dictature en Grèce
Interview | Asteris Koutoulas: Sur les traces du grand compositeur Mikis Theodorakis
next
prev