La capitale grecque est bien connue pour le grand nombre de ses salles théâtrales.  On compte actuellement plus de 130 salles, qui présentent environ 280 pièces. Un grand nombre des pièces présentées viennent du répertoire français. Qu’il s’agisse des comédies ou des drames, des pièces classiques ou des pièces contemporaines, le public aura un grand éventail des choix.

tartoufos2

Au total, actuellement 17 pièces théâtrales, dont le texte est d’origine française, sont à l’affiche sur la scène athénienne dont les comédies οccupent une place primordiale avec 11 pièces au programme. Plus en détails:

  • Le père Noël est une ordure, écrite par Josiane Balasko, est présentée au théâtre Vempo. Sur scène? Un soir de Noël burlesque où, à la permanence téléphonique parisienne de SOS Détresse Amitié, des bénévoles sont perturbés par l'arrivée de personnages marginaux et farfelus, qui provoquent des catastrophes en chaîne.
  • Florian Zeller, un jeune écrivain, crée Le Mensonge en 2015, restant fidèle à un de ses thèmes favoris : le rôle de la vérité dans la vie du couple et comment un mensonge qui semble petit peut bouleverser la vie. (au théâtre Mikro Pallas)

topsema

  • Deux pièces de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière sont montées à Athènes. Le Prénom, pour la deuxième année consécutive au théâtre Aliki, qui met en scène un dîner de famille et d’amis qui se transforme en lieu de bataille avec des héros frustrés l’un contre l’autre. Un dîner d'adieu est mis en scène au théâtre Gloria au centre ville. Grisés à l’idée de faire le ménage dans leurs agendas en faisant le tri parmi leurs vieux amis, Pierre et Clotilde Lecoeur décident d’organiser des dîners d’adieu, forme ultime de divorce amical. Mais, en choisissant - comme première victime - Antoine Royer, leur plus vieil ami, Pierre et Clotilde ignorent qu’ils mettent le doigt dans un engrenage infernal.
  • La comédie de Francis Veber Le Dîner de cons est montée au théâtre Kappa. Pierre Brochant, éditeur réussi à Paris, riche et cynique, organise chaque semaine avec ses riches amis un dîner hors du commun. Le principe est simple : chaque participant amène un « con », en général un homme ayant un passe-temps assez original et farfelu et surtout qui aime en parler pendant des heures, ledit con ignorant totalement qu'on l'ait invité pour se moquer de lui... Mais la situation se renverse aussitôt.

epese nekra

  • Thierry Janssen, dans sa pièce Le 7ème continent, à l'occasion de l'infidélité masculine, nous fait rire et réfléchir sur l'illusion de l'amour et de la nature humaine, toujours insatisfaite. Actuellement au théâtre Apothiki.
  • Le Dieu du Carnage de Yasmina Reza au theâtre Athinon. Reza évoque avec jubilation nos paradoxes et les limites de nos discours éthiques et généreux ; petite scène de massacre ordinaire entre adultes civilisés, toute la force de la pièce réside dans sa capacité à rendre audible la vacuité du monde moderne.
  • Les acteurs de bonne foi de Marivaux au théâtre Topos Allou. Dans cette pièce, où des serviteurs organisent la représentation d’une œuvre théâtrale à l’honneur de leurs maîtres, la scène de comédie est rapidement détournée et donne lieu à une confusion entre la situation réelle et la scène jouée.

kaloproairetoi.theatrinoi

  • Une autre pièce de Marivaux La fausse suivante est montée au Théâtre Vafeion.  Au centre de l’intrigue, Lélio, jeune et charmant dont le but est le dot de jeunes filles innocentes.
  • RING de Léonore Confino, c’est un terrain de jeu pour le couple. Parents, amants, étrangers, maris et femmes, Adam et Eve, divorcés, veufs, tous se débattent avec leurs instincts, leurs idéaux, leurs réflexes d’enfants. Les clichés sautent, les étiquettes se décollent, pour questionner en profondeur le sens ou non-sens de la relation à deux. (au théâtre Ilisia-Volanaki)
  • Une nouvelle adaptation du classique Tartuffe ou l’imposteur de Molière est présentée au théâtre Tzeni Karezi. Tartuffe, un homme ruse, réussit avec ses machinations de perturber la vie de la famille d’Orgon.

pommera

De l’autre côté, à part les comédies ci-mentionnées, le Théâtre d'art Karolos Koun propose l’œuvre de Joël Pommerat La réunification des Deux Corées. L'auteur parle de l'amour inachevé avec mélancolie, cruauté, une humeur métaphysique mais aussi avec beaucoup d’humour. De cet amour qui n’arrive jamais à réunir vraiment «la Corée du Nord et du Sud». En même temps, au Théâtre d'art Karolos Koun également, Roberto Zucco est une pièce de théâtre de Bernard-Marie Koltès écrite en 1988 et inspirée de faits réels, qui relate l'histoire du tueur en série italien Roberto Succo, élevé à une dimension mythique et croisé à l'histoire de la « gamine », jeune fille en perdition.

Au théâtre Alma la pièce de Pierre Choderlos de Laclos Les liaisons dangereusesmène sur scène la vanité de la classe aristocratique.

mikri plani

Les Chaises, pièce de théâtre en un acte écrite par Eugène Ionesco en 1951, est montée à Ekstan. Amour et manque d'amour constituent le thème central de la pièce Le Malentenduau théâtre Radar. Sous le titre général de Débrayage, Rémi de Vos y traite de l’exclusion et de ses conséquences dans neuf situations et neuf milieux différents. Au théâtre Mikri Plani

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
Quo Vadis Europa? | Annamaria Simonazzi et Rafael de Bustillo sur les classes moyennes en Europe du Sud
Interview | Le cinéaste Yannis Economides sur la poétique des ténèbres humaines
Thomas Maloutas:  Un Atlas social pour Athènes
Interview | Hervé Georgelin:  La fin de Smyrne, du cosmopolitisme aux nationalismes
next
prev