babel
Babel est un centre de jour chargé, depuis 2008, de la santé mentale des réfugiés et des migrants de toute sorte indépendamment de leur statut particulier. Ce centre constitue une structuresubventionnéepar leministère de la Santé.GrèceHebdo* s’est adressé à Nikos Gkionakispsychologue clinicien et responsableduCentre pour nous parler de ces gens exposés souvent à une double stigmatisation: non seulement à celle de l’immigrant mais aussi à celle du malade mental.  
Βeaucoup d’ obstacles donc à surmonter pour des personnes issues des catégories et des cas différents: expériences traumatisantes, faits racistes, problèmes d’ adaptation, sentiments d’ exclusion, toute une gamme de la souffrance humaine qui ne fait qu’ augmenter la solitude de l’ «étranger» au sein du pays d’ accueil. Οbjectif principal: «faire connaitre l’ existence du centre de jour «Babel», comme une structure vouée à tous, sans exclusions ni conditions particulières, voilà ce qui nous préoccupe le plus », nous explique Nikos Gkionakis. Les meilleurs messagers sont qui ont déjà reçu les soins du centre. 

Toutefois, la recommandation du centre peut venir de toute direction, de toute institution publique ou privé, groupe, voire personne qui connaît l’existence du Babel. Celui se situe dans le quartier difficile de Kipseli peuplé par un grand nombre de migrants venus de différents pays. Babel leur offre aussi des conseils pratiques concernant l’hébergement, l’alimentation, la recherche d’assistance juridique etc. Chez «Babel», ils ont enregistré parmi ses visiteurs 77 nationalités. 

D’ autre part, au-delà des psychologues et des psychiatres, on trouve parmi les collaborateurs du centre, des interprètes, des assistants sociaux, des volontaires et des stagiaires. Par ailleurs, un bon nombre de services offerts sont sans rémunération pour le personnel du fait des motifs bureaucratiques. Gkionakis insiste sur le caractère ouvert du Babel à la société: associations de réfugiés et de migrants, groupes de la société civile, réseaux avec des services publics. La création des liens sociaux et la socialisation de  nouveaux venus à travers toute une série d’événements restent à l’ordre du jour. Par ailleurs, il est à noter, comme l’affirme Gkionakis, que l’arrestation et le procès des membres de l’Aube Dorée ont contribué à la baisse des actes racistes et criminels contre les migrants. Babel essaie d’offrir un espace de contact humain, de sécurité et d’encouragement comme antidote au désespoir, à la xénophobie et à la haine raciale, nous affirme Nikos Gkionakis.

INFOS
L'adresse du Centre de Jour"Babel"est: 72, rue Drossopoulou (Place Amerikis), Athènes, 
e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. 
[Les services du Centre de Jour "Babel" sont gratuits]
 
 * Εntretien accordé à Magdalini Varoucha
 
FotorCreated babel final