franc7

Il existe un quartier dans le centre de Thessalonique qui englobe une grande partie de son histoire. Il s’agit du quartier franc, qui rappelle son passé multiethnique pendant l’occupation ottomane vers la fin du  19ème siècle et les premières décennies après sa libération (1912), jusqu'au grand incendie en 1917, qui a brulé à peu près tout le centre de la ville. Le quartier franc ou Fragogeitonia, en grec, était habité, à l’époque, surtout par les 6.500 Européens de la ville  et par la très peuplée communauté juive.

Tout le quartier vient d’être rénové récemment, par la Ville de Thessalonique, après 20 mois de travaux intensifs, avec la création de nouvelles rues piétonnes, qui s’étendent de la place du Commerce jusqu'à l’avenue Egnatia, ayant au centre la petite mais splendide place de la Bourse.  Il s’agit d’une mise à niveau pas seulement sur le plan esthétique, mais aussi bioclimatique, parce qu’on y trouve plus de verdure, de nouvelles fontaines, de grands ventilateurs- brumisateurs en plein air et le remplacement des anciennes plaques de trottoir avec des matériaux isothermes. Le but est de créer de petites oasis de fraicheur pendant les longs étés de la Grèce, en faisant baisser la température extérieure dans la ville.

franc6

Le quartier, le vieux centre commercial et financier de la ville, garde son ancien caractère en attirant en même temps beaucoup des jeunes et des artistes qui viennent y habiter ou pour se distraire dans les restos, les cafés et les boites de nuit. Il ne faut pas oublier que le quartier des Francs se trouve juste à côté du quartier de Ladadika et du port de Thessalonique, qui constitue depuis longtemps un pôle d’attraction pour les noctambules et les touristes.

L’église de Saint Mina

franc1

Une des plus belles rues du quartier, avec des belles maisons néoclassiques, est la rue de Saint Mina, avec son église Orthodoxe homonyme. Depuis le 8eme siècle l’église a été détruite et reconstruite à plusieurs reprises. Le bâtiment qui existe aujourd’hui date de 1890, ayant quelques fragments de l’église ancienne. L’église de Saint Mina était parmi les 12 églises qui restaient à la disposition des chrétiens, pendant l’occupation ottomane, sans être transformées en Mosquée. Dans cette église a été célébrée la messe de la libération le 26 octobre 1912. Saint Minas est considéré comme le saint protecteur des commerçants. 

L’église catholique de Thessalonique

franc3

Dans le quartier, sur la rue Frangon, se situe la Cathédrale de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie de l’Eglise catholique, qui servait et continue à servir de lieu de culte aux catholiques de la ville. L'église d'origine, construite par les Pères Jésuites à côté du Consulat français en 1713, était dédiée à Saint-Louis. La paroisse catholique a été fondée le 30 mars 1740. La nouvelle cathédrale, conçue par l'architecte Vitaliano Poselli, était bâtie en 1897.

L’arcade de Malakopis

franc2

L’arcade de Malakopis, conçue elle aussi par Vitaliano Poselli, domine sur la place de la Bourse. Il s’agit du bâtiment qui a abrité en 1907 la Banque de Thessalonique, propriété de la famille Allatini, la grande famille d’industriels et banquiers de la ville (d’où provient d’ailleurs la famille Dassault en France). La façade du bâtiment est décorée par une belle  horloge, où l’heure est arrêtée à 11:05 en 1978, quand il s’est produit le grand tremblement de terre, qui a secoué la ville. Aujourd’hui plusieurs cafés et restos occupent les lieux.

Le Conservatoire national de Thessalonique

franc4

Le bâtiment le plus imposant du quartier est aussi le siège du Conservatoire nationale de Thessalonique. Construit, initialement, en 1840, comme demeure du milliardaire anglais, John Abbott, il a été racheté en 1863 par la Banque impériale ottomane. Détruit par des terroristes bulgares en 1903, le bâtiment ouvre de nouveau ses portes en 1904 en gardant son ancienne façade. Après la libération de la ville la propriété du bâtiment passe à l’Etat grec et depuis 1987 constitue le siège du Conservatoire national de Thessalonique.

Le Musée Juif de Thessalonique

franc5

Dans le même quartier se trouvent les trois synagogues de la ville mais aussi le Musée Juif de Thessalonique. Le Musée juif de Thessalonique a été créé pour sauvegarder le riche patrimoine séfarade qui existe dans la ville depuis le 15ème siècle. Le musée est installé dans l'un des rares bâtiments appartenant à des Juifs qui continuent à exister après l'incendie de 1917. Ce bâtiment imposant qui abritait, à une période, la Banque d'Athènes et les bureaux du journal juif "L 'Indépendant", constitue le témoin silencieux de la présence juive qu'autre fois remplissait les rues de la ville.  

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev