Nouveau paysage pour l’hôtellerie athénienne. Incluant le classique mais surtout le moderne, une dizaine de nouveaux hôtels, cosy et prestigieux, viennent d’ouvrir à Athènes pour répondre à l’augmentation progressive des visiteurs de la capitale. A côté des  hôtels majestueux et historiques du centre d’Athènes, comme HiltonNJV Athens Plaza ou surtout la Grande Bretagne, témoin par ses fenêtres d’ un bon nombre de grands événements politiques et sociaux de la Grèce contemporaine, de nouvelles adresses ont été ajoutées récemment à la carte des hôtels athéniens.
 
Au bout de cinq années douloureuses de la crise, où plusieurs établissements ont été contraints de fermer, les architectes, les designers et les ouvriers ont repris le travail en raison surtout de la montée spectaculaire du tourisme de la capitale grecque. L’intérêt des investisseurs est pour le moment orienté vers l’axe qui relie la place Syntagma avec la place Omomoia et autour des sites touristiques et archéologiques du centre de la ville, comme l’Acropole.
 
Une des plus belles rues d’Athènes, Dionysiou Areopagitou, au pied de l’Acropole, acquiert son seul hôtel, le quatre étoiles «AthensWas», qui fonctionne depuis avril 2015. L’hôtel, au design contemporain et épuré, suit la ligne du classicisme moderne des années ’60 prenant en compte les ajustements nécessaires. Avec un lux discret, des surfaces avec du marbre grec, des meubles en chêne, l’hôtel offre une vue splendide vers la ville et l’Acropole par son resto-bar  sur le toit de l'hôtel (roof garden).  Dans ses chambres,on peut trouver du design contemporain et moderne comme les fauteuils LC3 dessinées par Le Corbusier, les banquettes lits d’Eileen Gray (1925) ou les fameuses tables basses de Warren Platner (1966).
 
FotorCreated hotels
 
Un autre hôtel verra le jour les mois prochains à Kolonaki, au quartier chic et huppé du centre de la capitale. La société Coco-mat, qui possède déjà l’hôtel Nafsika à Kifissia, ouvre un deuxième au centre d’Athènes, en inaugurant une série des nouveaux hôtels sous l’enseigne Coco-mat Hôtels. Le bâtiment de 1935, au numéro 39 de Patriarchou Ioakeim, est complètement rénové pour accueillir le nouvel hôtel qui donne une grande importance aux comforts du sommeil à l’aide surtout de ses fameux matelas. L’intervention la plus spectaculaire est faite sur la façade du bâtiment, laquelle est équipée maintenant des énormes grilles en extérieur pour maitriser la lumière du ciel athénien.    
 
On a déjà fait référence la semaine dernière au plus grand projet du marché de l’hôtellerie à Athènes en parlent de l’hôtel «Athens Gate» au bâtiment de l’ancien ministère de l’Education, à la rue Mitropoleos. Il s’agit d’un hôtel cinq étoiles, qui possédera 220 chambres. Au même quartier, à la rue Petraki, on peut trouver déjà l’hôtel de luxe «Athens Status» avec un roof garden splendide. 

En 2016 il va ouvrir ses portes de nouveau le Fashion House Hotel, quatre étoiles, à la place Omonoia, sous une nouvelle direction de la part de la société Mage Hotels and Resorts. Totalement rénové, l’hôtel possédera 120 chambres.  
 
Deux autres projets il parait qu’ils trouvent leur route de réalisation. L’un concerne l’ancien hôtel «Athens Lycabettus», à la rue Valaoritou, parce que le propriétaire, l’Eglise orthodoxe grecque a recommencé la procédure de location du bâtiment. L’autre concerne l’immeuble néoclassique grandiose de la Maison Chydiroglou au croisement des rues Mitropoleos et Kapnikareas, qui va être transformé en hôtel prochainement par la grande chaine hôtelièreGrecotel