Grise et pourtant colorée. Grande et pourtant familière. Encombrée, mais avec des oasis cachées de calme. Une ville méditerranéenne par la mer continuellement habitée depuis au moins 7000 années, une capitale occidentale baignée de soleil et d’une allure orientale, Athènes est une mégalopole de contrastes, une ville aux mille facettes avec une histoire perdue dans le mythe et la légende. Les visiteurs d'Athènes sont souvent repoussés au premier coup d’œil par l'énorme taille de la ville. 

Et pourtant, le secret bien gardé d’Athènes est que son centre est petit et sympathique, structuré autour des «villages» colorés qui embrassent l'Acropole, le cœur de la ville ancienne mais aussi le centre moderne de la ville. [Plan de centre-ville]

Une flânerie dans le centre-ville 

athenes2

Sous l'ombre du Parthénon, on découvre une ville vibrante, créative et animée qui respire sous l’angle de l'un des monuments les plus imposants de la civilisation occidentale. 
 
La promenade dans la ville ne peut que commencer par le site archéologique et le Musée de l’Acropole, mais en aucun cas on ne doit pas se contenter de cela. Après une flânerie à Plaka, on arrive aux quartiers colorés de Monastiraki et Psyrri: le coin idyllique de Plaka, qui préserve l’image tranquille de la veille Athènes, mène à la rue Athinas, une rue animée pleine de petits magasins et de marchands qui vendent leurs produits, donnant sur le marché couvert de Varvakeios juste à côté de l’Hôtel-de-Ville. Il s’agit du marché central de la ville (sa construction avait commencée en 1878) qui existe depuis plus de 150 ans et ressemble à un bazar oriental. Toutes les rues entourant la rue Athinas et le quartier de Psyrri, constituent un monde entier: tournant vers la rue Evripidou, on est envahi par les arômes des épices exotiques de petits magasins. Quittant la rue Ermou, à côté de la place de Monastiraki on arrive au marché de la place Avissinias: depuis 1910, on y trouve le plus célèbre marché aux puces de la ville, un vrai bazar des objets et de petits meubles vintages, des livres, des montres etc. On y trouve aussi de très jolis cafés donnant sur la place ou on peut s’assoir en plein air admirant les brocanteurs d’Athènes.
 
Le trajet qui conduit de Monastiraki à Thission est associé autour de plusieurs choix: on peut flâner autour de  la rue piétonne d’Ermou vers la rue Piréos en passant par Kerameikos (l’ancien cimetière public d’Athènes d’où la Voix Sacrée « Iera Odos» reliait les «mystères» d’Eleusis à Athènes) ou choisir la direction opposée vers le centre moderne de la ville et la place de Syntagma en passant par les rues Praxitelous, Eolou et Athinaidos.
 
Les environs de la Place de la Constitution se sont récemment transformés en un nouveau foyer de la vie nocturne intense du centre-ville, à côté du quartier bourgeois de Kolonaki et de la région d’Exarcheia, toujours juvénile, préférée par les étudiants et les intellectuels (car c’est le lieu des maisons d’éditions les plus historiques, des librairies et des cinémas les plus réputés de la ville), tout près du Musée Archéologique d’Athènes, doté des collections d’une richesse unique. 
 
Tout au long de cette promenade, le flâneur rencontre, entre les antiqueries multicolores, les épices et les marchés aux puces, des monuments grecs anciens, romains et byzantins, des bâtiments néo-classiques, des églises byzantines, à côté d’une gallérie d’art moderne ou d’un groupe de danseurs de rue, d’un chantier de construction ou d’un jardin caché au café d’un musée.
 
Cinéma en plein air

Aller au ciné en plein air fait partie des habitudes estivales en Grèce. Plus de 30 salles ouvertes se trouvent actuellement à Athènes. Les films projetés sont souvent des classiques. Avoir l’occasion de voir à la fois Audrey Hepburn et la lune, en buvant une bière fraiche, ça vous dit quelque chose ? 

cinema2

Un goût de mer pour la fin

Envie d’un peu de repos au bord de la mer, après toutes cette promenades ? En 20 minutes du centre-ville, on peut se trouver sur l' une des plages idylliques d’Athènes sur le Golf Saronique, composant la «riviera» athénienne, où on peut nager ou se promener sur la marina de Flisvos, au parc marin ou bien s’allonger au soleil sur les plages de sable de la côte. 

La ville d’Athènes offre aussi un goût d’îles grecques, car elle se trouve tout près de petites îles magnifiques où l’on peut se rendre très rapidement: il est vraiment facile d’organiser une excursion d’une journée ou simplement aller prendre un ouzo aux délices de la mer sur une des îles proches exquises du golfe Saronique et rentrer à la fin de la journée. (Informations : les ports de la ville)

Athènes est une ville en transition constante, combinant le passé avec le présent, la légende et le mythe avec la vie moderne, une ville qui bouge tout le temps et ne céde jamais à l' ennui. 

Écrit par Magdalini Varoucha | GreceHebdo.gr

kape legrainon

 M.V.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev