1315209 Auschwitz Birkenau

Le 27 janvier,  l'anniversaire de la libération du camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau par les sovietiqies, a été officiellement proclamé Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste par les Ministres de l’Éducation des États membres du Conseil de l’Europe en 2002. 

Selon l’UNESCO, l’Holocauste a non seulement profondément meurtri les pays dans lesquels les crimes nazis ont été perpétrés, mais il a également eu des implications et des conséquences d’ordre universel en de nombreux autres endroits du monde. Les États membres partagent la responsabilité collective de remédier aux traumatismes résiduels, en maintenant des politiques de mémoire efficaces, en préservant les sites historiques et en encourageant l’enseignement, la documentation et la recherche, soixante-dix ans après le génocide. Cette responsabilité suppose d’enseigner les causes, les conséquences et la dynamique de ces crimes afin de renforcer la résilience des jeunes face aux idéologies de haine. Alors que des génocides et des atrocités continuent de se produire dans plusieurs régions cet enseignement n’a jamais été aussi pertinent qu’aujourd’hui.

Pour la première fois, les Nations Unies et l'UNESCO organisent conjointement une série d'événements, en partenariat avec l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste, pour marquer le 76e anniversaire de la libération du camp de concentration et d'extermination nazi allemand d'Auschwitz-Birkenau. En raison des restrictions mises en place à cause de la COVID-19 et pour toucher un public mondial, la Journée internationale se déroulera entièrement en ligne le 27 janvier 2021. Les événements comprennent une cérémonie de commémoration et une table ronde sur le négationnisme et la distorsion de l’histoire de l'Holocauste, diffusées par UNTV et CNN, en plus d'expositions à Paris et aux Bureaux de l'UNESCO dans le monde.

ioannina pogrom 25 martiou 1944
Déportation de Juifs à Ioannina, 25 mars 1944. © Bundesarchiv

L'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA): La présidence grecque 2021

L'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA) est la plus grande organisation mondiale regroupant des organismes publics, des universitaires et des experts dans le but de formuler et de promouvoir l'éducation, la mémoire et la recherche sur l'Holocauste ainsi que des débats sur les questions liées à l'histoire de l’Holocauste et l'antisémitisme.

L’IHRA a été lancée en 1998 par l’ancien Premier ministre suédois Göran Persson, en tant que groupe de travail pour la coopération internationale en matière d’éducation, de commémoration et de recherche sur l’Holocauste. L’IHRA compte actuellement 33 États membres, un pays de liaison, huit États de liaison et huit partenaires internationaux permanents, dont l’ONU, l’UE et l’UNESCO.

La Grèce est membre à part entière de l’IHRA depuis 2005. Lors de la réunion plénière de novembre 2018 de l'Alliance internationale pour la commémoration de l'Holocauste, qui s'est tenue à Ferrara (Italie), il a été décidé à l'unanimité que la Grèce assumerait la présidence de l'Alliance en 2021.

“La participation de la Grèce à l’IHRA souligne notre détermination à honorer le martyre et le sacrifice de milliers de Grecs juifs dans l’Holocauste et est le tremplin d’une compréhension plus approfondie du passé,”  souligne Efstathios C. Lianos Liantis, chef de la délégation grecque à l’IHRA.

The Holy Synagogue of Volos after it was destroyed by the Germans in 1944 Photo evraiko mouseio elladas
La synagogue de Volos après sa destruction par les allemands en 1944. © Musée Juif de Grèce

27 janvier - 6 février 2021 | Patrimoine et mémoire : La Grèce juive a travers le cinéma

Le Festival du film hellénique à Los Angeles (États-Unis), le ministère grec des Affaires étrangères, le consulat grec à Los Angeles, la Fédération américaine des grecs de l’Epire, le Centre d’études juives de l’Université de Californie (UCLA) et le Centre pour l’étude de la culture hellénique de la Fondation Stavros Niarchos, à l’occasion de la présidence grecque de l’IHRA, organisent un riche éventail de manifestations en ligne (avec participation gratuite) dédié aux Juifs grecs.

Intitulé «Patrimoine et mémoire : La Grèce juive a travers le cinéma », du 27 janvier 2021 - Journée internationale du souvenir de l'Holocauste - au 6 février 2021, le festival comprend des projections de films et un documentaire, ainsi que des présentations des livres et des conférences, autour de l'histoire, du patrimoine culturel et de l’extermination des Juifs grecs. Infos et programme complet  ici

Crowd In Kastoria GREAT SHOTDes juifs dans la ville de Kastoria  © Documentaire "Trezoros: The lost Jews of Kastoria" (2016) par Larry Confino, Lawrence M. Russo. Source

Commémorations 2021 | « Ν’oublions pas »: Exposition en ligne

« N’oublions pas » est une exposition de photos consacrée aux victimes des persécutions nazies, réalisée par le photographe et cinéaste germano-italien Luigi Toscano. Toscano a photographié plus de 400 rescapés de la Shoah et victimes de persécutions nazies aux États-Unis, en Allemagne, en Ukraine, en Russie, en Israël, en Biélorussie, en Autriche et aux Pays-Bas. 200 de ces photographies sont au centre de cette exposition unique installée à l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

L’exposition présentée au Siège de l’UNESCO du 18 janvier au 12 février est organisée en partenariat avec le Congrès juif mondial, l’Union européenne et les Délégations permanentes de l'Autriche, de la France et de l'Allemagne auprès de l'UNESCO et le Forum culturel autrichien à Paris.

* Photo d'introduction: Entrée principale du camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne © Collection Archives Larbor | Larousse

 
filia eis ta paidia
© Documentaire "Kisses tothe Children"  (2011) par Vassilis Loules. Source
A LIRE AUSSI
GRECEHEBO | Interview | Odette Varon-Vassard: L'extermination de Juifs grecs, l'émergence d'une mémoire difficile
GRECEHEBDO | Interview | Rena Molho sur l'histoire des Juifs de Thessalonique
GRECEHEBDO | Nissim Levis: Mémoires des Juifs Romaniotes de Ioannina | Interview avec Zanet Battinou, directrice du Musée Juif de Grèce
GRECEHEBDO  | Interview | Elettra Stamboulis : Thessalonique, la petite Jéusalem perdue et les fantômes de l'histoire grecque
GRECEHEBDO | « Souvenirs de Salonique » : les multiples visages de la ville et les liens avec la France | Interview avec Philippe Ray
UNESCO | Patrimoine mondial : Camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau
 
M.V.