Οn l’ a déjà vu après les élections du janvier dernier. Coalition gouvernementale entre SYRIZA et Grecs Indépendants (ANEL) avec un conseil de ministres de 46 membres dont 7 femmes. 

Εn dépit des sondages prouvés encore une fois eronnés, SYRIZA remporte- pour une deuxième fois consécutive en  quelques mois- une victoire claire avec 35,46%contre 28,1% pour la Nouvelle Démocratie.Le taux d’ abstention bat tous les records et s’ élève en 43,47%. 

Ιl est aussi à noter que le parti de l’ extrême droite Aube Dorée maintient la troisième place avec 7% suivie du PASOK qui remonte avec 6,28% de votes alors que les dissidents de SYRIZA ayant récemment formé un nouveau parti (Union Populaire-LAE) «anti-memorandum » n’ arrivent pas à accéder au Parlement.
Pour ce qui est de la  sociologie du vote, SYRIZA fait ses meilleurs scores chez les femmes (36% dont 39% chez les femmes au foyer), les chômeurs (43%), les jeunes entre 18 et 24 ans et les fonctionnaires (37%). La Nouvelle Démocratie l’emporte chez les retraités (37%) et les professions libérales (30%).  Le critère de classe est encore une fois visible dans les quartiers populaires où l’écart est en faveur de SYRIZA par opposition aux quartiers bourgeois où la prépondérance de la Nouvelle Démocratie reste incontestable. SYRIZA totalise entre 75% et 90% dans les prisons alors que l’Aube Dorée améliore son score chez les policiers.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev