Née à Athènes en 1935, Aspa Stasinopoulou fait des études à l’École des Beaux-Arts à Paris (1959-1963) où elle rencontre Yiannis Tsarouchis. Elle rentre en Grèce et elle organise sa première exposition personnelle en 1966, à la Galerie Astor à Athènes. Mais, elle retourne très vite à Paris (1968), déçue par la situation politique et sociale grecque de l’époque. Une année plus tard, elle s’installe à Paris où elle vit jusqu’en 1974.

0astasinopoulou

Au début de son parcours, elle s’occupe avec la peinture mais elle introduit, par la suite, des matériaux mixtes dans son œuvre, des objets, des tirages photographiques déjà traités, des films super 8, ainsi que d’autres formes de médias, restant fidèle aux tendances avant-gardistes des années ’70.

03stasinopoulou

Son œuvre comporte également des constructions des installations in situ, basées sur de divers matériaux. Ses créations ont un aspect critique de la réalité sociopolitique, sous un angle souvent subversif ou dénonciateur. Dans un deuxième temps, son travail était inspiré par des statues monumentales de l'art grec antique, qu'elle avait intégrées dans des happenings artistiques, ce qui constituait une originalité par rapport à sa propre identité.

00aspac

Malgré leur processus de complexe de création propre à Stasinopoulou, les œuvres de celle-ci suscitent une émotion profonde, en raison de l'immédiateté expressive qui les caractérise.

Aspa Stasinopoulou est morte fin juillet 2017, à l’âge de 82 ans. Récemment une de ses œuvres a été présentée au musée Fridericianum à Kassel, lors de Documenta 14

 dok

 

m.o.