Dimitris Mytaras est né à Chalkida en 1934. Après des études à l’école des Beaux-arts de 1953 à 1957, sous Yiannis Moralis et Spiros Papaloukas, il se rend, en 1961, à Paris pour des études en scénographie et en décoration d’intérieur. Il a travaillé comme scénographe et costumier, en collaborant avec plusieurs théâtres grecs (Théâtre National, théâtre d’art Karolos Koun etc.) Il a, également, décoré avec ses œuvres plusieurs édifices, des hôtels et des banques.  Son œuvre Dexileos a été récemment placée à la station du métro athénien ‘’Dafni’’.

m nikias paysage

Mytaras, influencé dans ses débuts par le réalisme photographique et par l’abstraction, devient un peintre expressionniste, dont l’œuvre est imprégnée par une tendance forte de critique sociale. Sa peinture, caractérisée d’anthropocentrique, est composée des couleurs intenses et claires. Sa tendance  vers  l’abstraction, la liberté de son dessin et les tensions de la couleur coexistent avec une perception aigue de la peinture. Il se focalise sur des qualités visuelles tout au long de son travail, ce qui révèle une relation plus profonde avec les valeurs traditionnelles de la peinture.

m nikias fille

Mytaras est un créateur avec des démarches purement personnelles et bien fécondes, qui à partir de la réalité objective, se dirige vers  des images expressives et complètes. Son œuvre constitue une expression directe de sa relation avec le monde et la vie. Et même s’il emploie des techniques issues de différents courants stylistiques, il crée son propre vocabulaire morphoplastique, qui lui permet d'exprimer toutes les inquiétudes et les préoccupations de l'époque.

m The Murder 1994 pinakothiki

La figure féminine, chez Mytaras, se présente en plusieurs variantes. Autres thèmes, trouvés dans sa peinture sont les chiens, les crustacés et la mer, qui constituait, selon lui, l’environnement naturel de l’homme. Pour Mytaras, ce qui est d’importance dans la peinture n’est pas nécessairement une figure ou un visage, mais la façon dont la peinture est structurée.

 m nikias sans titre

Mytaras ne cessait d’ affirmer que l’art ressemble à un phénomène social, mais en réalité, il est presque un phénomène naturel, comme un relief volcanique. «L’art n’obéit ni à des théories ,ni à des paroles mais il dispose de sa propre logique. Ceci est comme le vent, qui est tantôt féroce et fort, et tantôt serein. L’art s’adresse à des hommes libres, mais il est très difficile de comprendre qui sont les vrais hommes libres » soutient- il.

Dimitris Mytaras est mort en février 2017.

m nikias swallows

 

 

m.o.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev