Une tête de cheval se penche pour boire de l’eau.

Il a tout juste eu le temps de voir outre son reflet un taon sur la

croupe avant que ne se brise le miroir de la source.

Naseaux ouverts gorgées amples respiration calme et seulement ses

yeux effrayés du tremblement d’une ombre dans l’air.

Encore

KARRAS CHRISTOS CHEVAL

 

Plaine ouverte aux quatre vents. Des montagnes alentour. Un cheval

boit de l’eau. La courbe de la nuque bien tendu. Un petit vent

dans la crinière quand un oiseau noir passe là-haut. Son ombre coup

de baguette sur la croupe.

Encore

Vol à basse altitude avec un hélicoptère au-dessus du Lac de l’Ogre

de Tymphis. Un plateau vert éclatant entre des montagnes enneigées.

Sur la rive du lac un cheval roux se désaltère. Il s’effarouche.

Il court. Courent avec lui aussi les autres blancs bruns roux souris

noirs cent cinquante chevaux sous un capot sur la route Ioannina-

Kozani.

 

Traduction © Marie-Laure Coulmin Koutsaftis, Anthologie: Ce que signifient les Ithaques, 20 poètes grecs contemporains, 2013]

Peinture: Karras Christos "Cheval"

Le poème original en grec sur notre page facebook

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev