Les Grecs sont habitués à apprendre des langues étrangères mais guère habitués à entendre un étranger parler leur langue surtout si celui-ci n’a pas d’origine grecque. Pourtant, plusieurs écoles d’apprentissage pour adultes s’ouvrent  partout dans le monde.  
Pourquoi apprendre le grec comme langue étrangère du moment où il s’agit d’une langue peu utilisée en dehors du pays ? Quelles sont les défis et les  difficultés pour un adulte qui veut apprendre le grec ?
 
GrèceHebdo* a posé des questions à propos de ce sujet à Aris Karatzas, fondateur et directeur du Grec Moderne, école du grec pour adultes en Belgique avec presque 90 étudiants.
 
ALPHABET GREC 2
 
 
Une école de grec pour adultes à Bruxelles. Quelles sont les raisons  d’une telle initiative ? 
Tout d’abord, notre école n’est pas ouverte qu’à Bruxelles.  Elle existe aussi dans d’autres villes comme Liège et Charleroi.  Elle répond à la demande de personnes désireuses d’apprendre le grec afin de séjourner en Grèce dans un cadre qui dépasse celui de simples vacances dans un « all-inclusive » crétois.  Nous souhaitons par le biais de cette initiative répondre à ces personnes pour qui apprendre la langue grecque signifie découvrir la culture grecque, la mentalité, la volonté de communiquer avec nos compatriotes autrement que par des gestes de mains ou par l’anglais. 
 
grec moderne2 bw
 
Pourriez-vous nous parler du profil de vos élèves?  (âge, origine etc.) Est-ce qu’il y a un intérêt pour qu’ils obtiennent un diplôme certifié ?
Les profils des élèves sont très variés.  De tous âges et de toutes origines : Belges, avant tout, mais aussi Italiens, Espagnols, Portugais, Irlandais, Anglais (Bruxelles est une ville cosmopolite) et bien entendu des Grecs de deuxième ou troisième génération désireux de se réapproprier leur langue maternelle ou paternelle. 
Ces personnes ne viennent pas à nos cours pour obtenir un diplôme, ils viennent par envie et motivation personnelles afin de communiquer avec nos compatriotes et se sentir plus à l’aise dans notre pays.  Bien entendu, notre école peut sans problèmes aiguiller et aider les personnes qui souhaitent apprendre le grec pour des raisons plus professionnelles. 
 
Pourquoi veulent-ils apprendre le grec ?
La réponse à cette question reste la même : l’envie de communiquer avec nos compatriotes et ce afin de s’acculturer dans notre pays.  N’oublions pas que les séjours de ces personnes peuvent varier de quelques jours à plusieurs mois et qu’il est donc indispensable de parler la langue dans un cadre quotidien, mais aussi plus culturel.  L’envie de découvrir notre mentalité si particulière et l’atmosphère qui règne dans notre pays restent les vecteurs principaux de leur apprentissage.  Ajoutons à cela que plusieurs personnes partagent leur vie avec un Grec et que la motivation d’apprendre s’en trouve accrue.  Quoi de plus frustrant que d’aller au pays sans comprendre ce que raconte la belle-famille !
 
karatzas foto class
 
Quelles sont les plus grandes difficultés auxquelles on est confronté quand on apprend le grec comme langue étrangère ? 
La plus grande difficulté et la partie la plus délicate reste l’apprentissage de notre grammaire.  Elle est composée de règles linguistiques précises auxquelles l’apprenant doit se soumettre.  Une fois ces règles de base acquises, l’apprenant peut évoluer confortablement dans notre langue.  Au début, cela n’est pas toujours simple, d’autant que certaines personnes sont parfois réticentes à notre alphabet – qui a pourtant donné naissance à l’alphabet latin occidental.  Néanmoins, nous essayons de leur apporter le plus grand confort dans cet apprentissage, notamment aux grands débutants, qui considèrent parfois notre langue comme du « chinois ».   
 
Selon vous, quel est l’impact du grec dans d’autres pays européens aujourd’hui ?
A mon sens, le grec est et sera toujours une langue avec une puissante racine historique.  Demandons-nous quelles autres langues européennes ont une histoire aussi ancienne et aussi riche.  La nôtre a servi d’exemple, et ce dès l’antiquité.  Sans faux patriotisme, je trouve important de continuer à enseigner la langue grecque, non seulement aux personnes qui comme nos élèves souhaitent découvrir notre culture, mais aussi parce que la langue constitue un vrai ciment pour nous, Grecs.  Et cela est vérifié historiquement.  L’impact de notre langue doit donc être considéré ailleurs comme une image de la civilisation grecque, qui en ces temps de crise, est bien mise à mal. 
 
* Entretien accordé à Magdalini Varoucha
 
snap2a.png bw final
 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev