La Bibliothèque Nationale de Grèce, sous la direction du Dr. Philippos Tsimpoglou, directeur général, se prépare systématiquement pour un transfert historique qui permettra sa transition vers une nouvelle ère digitale marquée par l’innovation et l’ esprit de l’ ouverture. De Vallianeio, l’édifice néoclassique historique dans le centre d’Athènes, qui forme la soi-disant ‘’Trilogie Athénienne’’ ensemble avec l’Université d’Athènes et l’Académie d’Athènes, la Bibliothèque Nationale se transfère au Centre Culturel Stavros Niarchos. A l’édifice de la rue Panepistimiou, la salle de lecture est temporairement fermée au public et chaque coin est une ruche d'activité. Des préparatifs intenses sont en cours, avant le processus du transfert.
Le directeur de la Bibliothèque Nationale de Grèce, Dr. Philippos Tsimpoglou, présente le calendrier du transfert de la Bibliothèque à son nouveau siège, notant que l’ouverture est prévue pour l’automne 2017.
 Tsimpoglou1
©Photo: Nikos Kokkalias
 
Que prévoit le calendrier pour le transfert de la Bibliothèque à son nouvel édifice ? Quand est-ce qu’elle sera ouverte au public ?
 
2017 marque le transfert de la Bibliothèque Nationale de Grèce à sa nouvelle maison, au Centre Culturel Stavros Niarchos (SNFCC). L’édifice-symbole a été officiellement remis par la Fondation Stavros Niarchos à l’État grec le 23 février, avec SNFCC S.A., la Société chargée de superviser le fonctionnement et l'entretien des installations.
Son Conseil d’Administration interinstitutionnel a été nominé afin de garantir la viabilité de ce projet complexe, siège de deux organisations culturelles publiques importantes, à savoir l’Opéra National et la Bibliothèque Nationale, ainsi que le Parc Stavros Niarchos.
A partir de mars 2017, la Bibliothèque Nationale de Grèce a à sa disposition 6 mois pour achever le processus de transfert et deux mois pour mener une opération pilote dans le nouveau bâtiment. Dans cette perspective, l'ouverture de la bibliothèque est prévue pour l'automne 2017. Il est important de noter que la Bibliothèque nationale de Grèce fonctionnera à partir de trois bâtiments qui accueilleront de différentes collections et services: du Centre Culturel Stavros Niarchos, d’un bâtiment au quartier de Votanikos et du bâtiment historique Vallianeio, rue Panepistimiou, qui fait partie de la ‘’Trilogie athénienne’’. Ce dernier nécessite de nombreux travaux de restauration pour fonctionner de nouveau comme  salle de lecture et comme  espace pour la tenue d’événements culturels au centre de la ville.
 
SNf 4919 Gerolymbos resized
©Photo: Yiorgis Yerolymbos
 
Sur le plan pratique, qu’est-ce qu’il est prévu pour les fonds nécessaires et le personnel pour le fonctionnement intégrale de la Bibliothèque dans le futur ? Quelles sont les dispositions de l'État à cet égard?
 
Le projet de la transition a été réalisé grâce à un partenariat public-privé sans précédent. L’État grec  accorde une subvention spéciale de 5.200.000 euros et la Fondation Stavros Niarchos fournit un don de 5.000.000 euros. La Bibliothèque Nationale de Grèce nécessitera un budget annuel de 6.700.000 euros, en complément des dépenses du personnel, afin de couvrir les services de gestion des installations du SNFCC et les opérations des institutions. Nous avons, à ce moment, obtenu ces fonds par le ministère des Finances, sur une base annuelle jusqu'en 2022.
La Bibliothèque Nationale fonctionne actuellement avec 120 employés, un nombre qui est insuffisant. Pour le fonctionnement optimal de ces trois sites, la Loi 3785/2009 prévoit que la Bibliothèque Nationale nécessitera 286 membres de personnel. Le Secrétaire Général du Ministère de l’Éducation, Yiannis Pantis, a récemment annoncé un plan de recrutement de 300 bibliothécaires au niveau national, dont 110 seront placés dans la Bibliothèque nationale. Nous travaillons afin de garantir les ressources humaines nécessaires pour le futur, tandis que le personnel actuel de la bibliothèque fonctionne à pleine capacité, sur le projet de transfert.
 
Gerolympos2 resized
©Photo: Yiorgis Yerolymbos
 
Comment envisagez-vous la Bibliothèque nationale des années  à venir?
 
Nous envisageons la Bibliothèque Nationale de Grèce comme un écosystème vivant où la curiosité, la recherche, la créativité et l’innovation permettront à la communauté de cultiver la conscience de soi, l'esprit collectif, l'humanisme et les valeurs démocratiques. Notre objectif est de créer un centre international d’excellence pour l’étude de l’Hellénisme et une destination unique pour les chercheurs  en sciences humaines. La Bibliothèque Nationale sera repositionnée afin d’inspirer et de coordonner une plate-forme ouverte pour l'échange de savoir-faire, des ressources et de contenu entre les différentes organisations à travers un réseau de bibliothèques publiques dynamique au niveau national. Suivant cet objectif, nous nous trouvons dans le processus de construire des collaborations avec des Universités, des Instituts et des ONG, tant au niveau national qu’international.
Nous osons  voir la Bibliothèque Nationale de Grèce comme une institution publique exemple qui développe des synergies intersectorielles et fonctionne selon les valeurs d’ouverture inellectuelle et la transparence. La Bibliothèque Nationale de Grèce, par sa nature, se trouve entre des paradoxes à gerer  entre  le vieux et le nouveau, l’analogique et le numérique, le passé et le futur, le national et l’œcuménique. Dans une période d’extrémisme en croissance, de post-vérité et de crise, nous espérons créer le contexte adéquat pour la synthèse, l’analyse et la création d’un nouveau sens, en utilisant les trésors du passé pour construire un meilleur avenir. Dans cette perspective, la Bibliothèque Nationale de Grèce invitera non seulement la société grecque, mais aussi la Diaspora grecque et les Philhellènes dans tous les coins du monde pour contribuer à la sauvegarde et la prospérité collective de l’hellénisme pour les générations à venir.

Pour lire l’interview complète en anglais cliquez ici. Pour le texte en italien, cliquez ici.
Traduction de l’italien: Maria Oksouzoglou

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev