Pendant 120 ans (1896-2016), le fameux chemin de fer à crémaillère (Odontotos en grec) fait de voyages quotidiens près de Kalávrita, dans le Péloponnèse  entre gorges, rivières et tunnels.  Cet anniversaire sera célébré avec un vaste programme d’activités en plein air pour profiter de la nature, sous le slogan: "Odontotos: Il nous transporte, nous unit, nous inspire."

 
La construction difficile d’une prouesse technique

Inauguré le 10 mars 1896, le train possède un gabarit de seulement 75 centimètres de large. Odondotos est le train le plus étroit du monde. Cette impressionnante minceur vient d’une nécessité afin d’améliorer la flexibilité pour une route sinueuse dans la falaise. Son projet a été autorisé et lancé par le Premier Ministre de l’époque Charilaos Trikoupis et confié à des ingénieurs et scientifiques français. Aucun incident n’a été enregistré, cela dit des rénovations ont été nécessaires en 2007. Aujourd’hui les wagons sont modernes et il est difficile d’imaginer le véritable âge de ce système ferroviaire de plus d’un siècle. La durée de la construction prévue en 1896 pour 10 mois devient vite 5 ans et le prix grimpe exponentiellement : les 1 millions de drachmes deviennent 3,5 millions. Ces complications sont dues au difficile accès et à un dénivelé important. Il est à noter que cette construction s’est faite dans le respect de l’écosystème  environnant, surement un autre indice de sa longévité. Outre sa finesse, le train possède deux caractéristiques particulières nécessaires aux pentes fortes. Premièrement une crémaillère, roue au milieu sous la motrice qui s’enclenche sur le rail cranté du milieu. Deuxièmement un wagon du milieu génère de l’électricité pour la motrice électrique, un générateur diesel qui produit de l’électricité.

FotorCreated odontotos palies

Un trajet entre nature et histoire

Ce voyage n’appelle  pas seulement les amoureux des trains mais aussi les amoureux de la nature, le train traverse ce qui est en fait un parc national, classé comme protégé par l’Europe (« Natura 2000 »). Entre flancs de falaise et passages dans d’étroits tunnels, le trajet suit le bord de la rivière Vouraikos.  Son nom dérive du nom de Voura pour laquelle, selon la mythologie grecque, Hercule aurait créé ce ravin afin de la rejoindre. Entre deux tunnels, les visiteurs peuvent apercevoir en un clin d’œil quelques grottes et stalagmites. L’itinéraire alterne entre six tunnels, quarante-neuf ponts et une multitude de petites cascades. Une partie extrêmement raide appelée « Portes » est la plus étroite où un piéton ne serait pas épargné. Pas besoin de se risquer sur la voie car près de la voie ferrée un ancien chemin de locaux est maintenant un chemin de randonnée (E4),  comptez de 7 à 8 heures en montée et de 6  heures en descente. Au cours de l’ascension en train, du niveau de la mer jusqu’à Kalavryta (750 mètres d’altitude), le voyage offre également un aperçu sur un des monastères les plus anciens de Grèce. Il s’agit du Méga Spiléon, fondé en  362 après JC, malheureusement l’ombre de ce qu’il était avant un incendie par les Allemands en 1943. Mais sa position à flanc de falaise est toujours aussi imposante. En fin de course, Kalavryta propose en elle-même un plein d’histoire et en hiver, pour les sportifs, une station de ski. De la mer à la montagne en passant par grottes et cascades, le trajet de l’Odondotos est une escapade complète à 150 km d’Athènes et à 50km de Patras.

FotorCreated odontotos nees

INFOS

«Odontotos : 120 ans» (du 7 mai jusqu’au  6  juin 2016)
Questions/réservations: Tel. 2691043206, 26920 23050, 26910 28210 (lundi-vendredi: 9:00 - 16:00).
 
 
Léa Rollin

 

 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev