anagnostakis Στη Γερμανία 1989 Επτά Ημέρες Καθημερινή
 
Une nouvelle exposition qui raconte la vie et l’œuvre du poète renommé Manolis Anagnostakis sera inaugurée par la Fondation du Parlement hellénique le 12 février 2018 (18h30) dans le cadre du programme Athens World Book Capital 2018 de l’UNESCO.
 
L'exposition, organisée en onze sections, cherche à mettre en évidence l’empreinte de Manolis Anagnostakis principalement dans le domaine de la poésie et de la culture. Elle vise aussi à explorer ses activités tant au niveau politique que social.
 
Des extraits de poèmes, des essais critiques, des articles, des manuscrits, des objets personnels, des documents audiovisuels issus des archives du poète, mais aussi des collections du Centre d’histoire de Thessalonique, du Musée Benaki, des Archives de l’histoire sociale contemporaine (ASKI) et des archives de l’ERT seront exposés. 
 
Cet hommage au grand poète grec du XXe siècle nous propose un voyage aux événements qui ont marqué sa vie tout en formant sa personnalité politique et sa poésie: il nous plonge dans les conflits politiques, sociaux et idéologiques (1940-1974), ainsi que dans la période boulversante de l’après-guerre.
 
anagnostakis
 
Anagnostakis: une brève biographie 
 
Ayant fait des études de médecine à Salonique et à Vienne, Manolis Anagnostakis (Thessaloniki 1925 - Athènes 2005) devient radiologue à Thessalonique (de 1951 à 1978) et continue son travail  à Athènes jusqu’à sa retraite professionnelle.
 
Anagnostakis  rejoint très jeune la section étudiante de l’EPON (la jeunesse résistante de gauche) à Thessalonique, durant la deuxième guerre mondiale. Il adhère aussi au Parti communiste grec (KKE), et participe à la Résistance contre l’occupation allemande. En 1944, il collabore avec  la revue Xékinima et publie ses premiers poèmes en 1945 à Salonique sous le titre : Epoque. Durant la guerre civile grecque (1946-1949), le poète est arrêté le 23 octobre 1948 en tant que membre du KKE clandestin. Il est condamné à mort l’année suivante. Devant la mobilisation du monde littéraire, il n’est pas exécuté et sera finalement libéré en 1951.
 
anagno collage
 
De 1959 à 1961, il collabore avec la revue Kritiki. En 1962, il publie La suite et, en 1970, un recueil intitulé La cible. Anagnostakis est également membre de l’équipe éditoriale de 18 textes (1970), contre la junte de colonels en Grèce. A la chute de la dictature en juillet 1974, il rejoint le Parti communiste et en 1986, il reçoit le premier prix national de poésie grecque. Quatre ans plus tard, il annonce qu’il arrête d’écrire car « l’époque ne m’intéresse plus ».  En 2002 il reçoit  le Grand Prix de la littérature. Le poème "Μιλώ" (Je parle) devient connu à travers la musique de Mikis Théodorakis. Un grand nombre  de ses poèmes ont été traduits en anglais, allemand, français, italien. Manolis Anagnostakis est frère de la dramaturge Loula Anagnostaki (1931-2017).
 
xekinima  
Anagnostakis était un des poètes les plus représentatifs de la génération des « poètes de la défaite » terme qui fait référence à cette génération broyée par la guerre civile.
 
A propos de cette période, il a écrit : « Si pendant la résistance, nous les jeunes, avions acquis la conscience de l’humanité, pendant les années qui suivirent nous avons été forcés de boire le poison de l’inhumanité. La résistance est un tableau multicolore où le noir est paradoxalement en harmonie avec le rouge, le bleu, toutes les couleurs. La couleur de la guerre civile est noire ».
 
L’exposition sera inaugurée par le Président du Parlement Nikos Voutsis.
 
INFOS PRATIQUES
Durée : 12 février 2018 jusqu’à la fin octobre 2018.
Inauguration:  12 février 2018, 18h30
Lieu : Salle d’exposition de la Fondation (11 Avenue Vas. Sofias entrée par la rue Sekeri).
Tel.: +30 210-3735253,
Horaires | Tous les jours : 9.00-16.00, jeudi  9.00-20.00, samedi-dimanche 10.00-15.00.
Entrée libre
 

M.V.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev