Qui a dit que le Pirée n’était qu’un port sans charme ni rien d’intéressant à y découvrir ? Bien au contraire, le plus grand port de Grèce regorge d’endroits et de monuments, bien loin de l’agitation des embarcadères de ferries vers les îles du port principal. GrèceHebdo vous emmène découvrir, sans prétendre à l’exhaustivité,  les lieux les plus attrayants du Pirée, tous chargés d’histoire.

Vers le Vème siècle av. J-C, l’homme d’Etat et stratège Thémistocle est le premier à réaliser l’importance que pourrait jouer le Pirée, qui n’était alors qu’une île séparée par les marais d’Halipédon, pour la ville d’Athènes. Le Pirée était en effet un moyen pour Athènes de renforcer sa puissance sur la mer.

VUE

Sur l’idée de Thémistocle, une double muraille fortifiée  (les Longs Murs), dont on peut encore voir quelques vestiges, est érigée entre 461 et 456 av. J-C afin de relier Athènes et le port du Pirée. Le célèbre Périclès poursuit cette fortification en faisant construire un troisième Long Mur. A partir de 451 av. J-C, la ville est reconstruite sur les plans de l’architecte Hippodamos de Milet qui sont ensuite repris pour la reconstruction de la ville en 1834, date à laquelle Athènes redevient la capitale de la Grèce.

Aujourd'hui, le Pirée est le principal port d'Athènes, le plus grand port en Grèce pour le transport de passagers vers les nombreuses îles grecques mais également vers l’international.

PORT

Le Pirée se compose de trois ports : Kantharos (le port central) d’où partent les ferries, Zéa et Mikrolimano. Situé à 12km au sud-ouest du centre d’Athènes, le Pirée est facilement accessible par bus (ligne 40 depuis Syntagma et ligne 49 depuis Omonia) ou par métro (ligne 1), d’autant plus que l’intérieur de la station du métro Piraeus a été rénové récemment et vaut le détour. Ainsi, le Pirée, bien plus qu’un lieu de transit entre Athènes et les îles, mérite la visite.

Le Pirée est un port très dynamique, au sud de la gare de Navarinou un marché très animé rassemble poissonniers, vendeurs de fruit et légumes et quincaillers. Le dimanche matin, au niveau de la gare des trolleybus un marché aux puces, semblable à celui de Monastiraki, s’étend aux abords des magasins d’antiquité de la Pateia Ippodameis et dans les rues Alipédou et Skylitsi.

Le Pirée a également un intérêt culturel et archéologique. Le principal musée du Pirée est le musée archéologique qui abrite de superbes statues de bronze découvertes dans un chantier en 1959. Près de ce musée gisent les vestiges du théâtre de Zéa datant du IIème siècle av. J-C dont il subsiste encore l’orchestra. Ce musée est situé aux alentours de la marina Zéa (ou Pasalimani), un port de plaisance où se trouvent  d’impressionnants yachts et de nombreux bars et tavernes.

Plus loin dans la marina se situe le musée naval héllénique dont la salle principale est construite autour d’une portion des Longs Murs et expose quelques 2000 objets retraçant 3000 ans d’histoire navale.

THEATRE

A mi-chemin entre la station de métro Piraeus et Mikrolimano, venez admirer le théâtre municipal qui se trouve sur l'une des places centrales (Plateai Korai). La bâtiment néo-classique inspiré de l’OpéraComique de Paris, œuvre de Ioannis Lazarimos, abrite aujourd’hui la Pinacothèque municipale et le Musée Panou Aravantinou.

Non loin du Théâtre municipal, vous pourrez admirer l’Eglise de la Sainte Trinité, inaugurée en 1964 après que la première église datant de 1838 ait été détruite. Il s’agit d’une église orthodoxe, impressionnante la richesse de sa décoration et la beauté de ses peintures murales caractéristiques de l’art byzantin, à l’intérieur de laquelle vous pourrez rentrer.

Sur le côté ouest du Pirée, n’hésitez pas à aller flâner dans le quartier élégant et populaire de Kastella, au milieu de ruelles charmantes et fleuries,  construit sur la colline de Profitis Ilias d’où vous aurez une vue panoramique sur Athènes et le golfe Saronique.  Même s’il vous faut quelque effort pour grimper la colline, vous ne regretterez pas face à la vue époustouflante.

EGLISE

Vous pouvez redescendre ensuite vers Mikrolimano (« petit port ») où se trouvent de nombreux bâteaux de pêche mais aussi des yachts. Le long du port vous trouverez des restaurants et tavernes servant du poisson et des fruits de mer mais aussi des bars à la décoration raffinée.

Pour les amateurs de sport et de football,  le Pirée est la ville de la célèbre équipe de football grec Olympiakos (OSFP). Le club a été fondé en 1925, au Pirée. Vous pourrez visiter le Musée de l'Olympiakos qui se trouve à Faliro au Stade Giorgos Karaiskakis et est facile d'accès avec le métro d'Athènes (ligne 1, arrêt Faliro).

Texte écrit par Elisa Rullaud

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev