banner

La 8e Biennale d'art contemporain de Thessalonique a lieu du 10 décembre 2022 au 21 mai 2023 sous le titre général « Géoculture » portant son attention sur les termes « terre » et « culture » reliant la cultivation de la terre à la culture comme un ensemble de ressources, de textes et de pratiques qui aident les gens à comprendre le monde où ils vivent. L'échange d'idées, de valeurs et de normes, dans le contexte d'une large variété de débats et de conflits culturels, géographiques et politiques est au cœur du concept de la « géoculture » dans les sciences politiques et sociales. La 8e Biennale aspire à explorer les questions de mémoire, d'histoire et de gestion de l'environnement naturel et artificiel, dans les conditions produites par la crise climatique, économique et la crise des réfugiés.

La 8e Biennale est un évènement séquentiel qui évolue dans le temps et l’espace tout au long de la ville de Thessalonique avec la participation de plus de 100 artistes contemporains. Les artistes participants se penchent sur l'histoire des lieux et des personnes ; ils abordent des sujets d'identité, de morale, d'équité et de viabilité ; ils posent des questions sur les systèmes par lesquels la production, la consommation et la rentabilité sont organisées ; ils mettent en pratique les idées de partage des ressources et d’une vie équitable ainsi que les manières de réévaluer la marchandisation de la vie humaine et vivante en général. L'imagination qui parcourt leurs œuvres apparaît comme un facteur crucial qui nous aide à imaginer un avenir différent.

biennale ouverture

L'ouverture de la 8e Biennale d'art contemporain de Thessalonique | Photo: Page FB MOMus © Achilleas Chiras

Considérant que l'art élargit la compréhension du monde, l'évènement de cette année cherche non seulement à éveiller notre conscience environnementale, mais aussi à multiplier les possibilités de l'avenir avec de nouvelles revendications et visions. La 8e Biennale d'art contemporain de Thessalonique aspire à être un acte de communication avec le monde, un acte de justice et de liberté, de confiance et d'anticipation.

La 8e Biennale d'art contemporain de Thessalonique est organisée par MOMus, le musée d'art contemporain de Thessalonique sous la direction artistique de Thouli Misirloglou.

Programme de la Biennale en bref (par ordre chronologique)

Exposition « Graceland. Le triomphe d'un chemin incertain »
10.12.2022 – 23.04.2023
L'exposition est un projet collectif des artistes plasticiennes Rania Emmanouilidou, Fani Boudouroglou et Evangelia Psoma, qui explorent diverses techniques de production de bioplastique ou de papier, de cultivation des cristaux ainsi que de plantation et de permaculture créant une opération en cours collective, un lieu commun de symbiose artistique qui invite le public à une expérience immersive. Considérant que rien n'est désormais laissé intact et stable, l'exposition nous promet un jardin clos dans le monde qui nous menace, tout en reconnaissant qu'aucun abri ne peut nous protéger de l'imprévisible.

Graceland installation

Graceland, installation artistique, 2022 | Photo: Page FB MOMus

Exposition « Arche : Un édifice de soin. Œuvres contemporaines issues des collections du MOMus-Musée d'Art Contemporain et du Musée National d'Art Contemporain »
10.12.2022 – 26.03.2023
43 créateurs avec plus de 75 peintures, sculptures et œuvres d'art des nouveaux médias des collections du Musée national d'art contemporain mettent en avant le concept de l'arche comme moyen de protection et de préservation des données, des éléments et des informations pour une utilisation future. Les artistes proposent de nouveaux modes de vie, face aux changements environnementaux récents qui empêchent la dynamique de l'environnement pour inspirer, protéger, respirer, guérir et régénérer.

800 Arche

Exposition « Arche : Un édifice de soin » - Omid Salehi, Terre de canne à sucre, Photo 2003 © MOMus

Projet « Parlement du climat. Histoires du non-humain »
10.12.2022 – 19.02.2023
Le projet est basé sur le précédent des groupes artistiques Metagarten - Amelie Hensel et Judith Henning (Hambourg, Allemagne) et Helfersyndrom - Steffen Lars Popp (Offenbach, Allemagne) et a été enrichi par les formes narratives et méthodologiques de Yannis Angelis (Bad Homburg, Allemagne). Cette nouvelle version intitulée "Parlement climatique. Histoires du non-humain", qui est la synthèse d'une démarche artistique basée sur la créativité, la narration, les pratiques communautaires, la mobilisation et l'empathie, arrive à MOMUS et à la 8e Biennale d'art contemporain de Thessalonique.
Voir plus d'informations sur le projet primé ici : www.klimaparlament.org (en allemand)

Projet « Vignoble urbain de la ville de Thessalonique »
10.12.2022 – 19.02.2023
Le vignoble urbain de la ville de Thessalonique, le seul vignoble urbain du pays, a été créé en 2013 au cœur de la ville grâce à la collaboration de la municipalité de Thessalonique avec le Laboratoire de Viticulture de l'Université Aristote de Thessalonique et le Ktima Gerovassiliou. Environ 480 plants de cépages viticoles ont été plantés : Xinomavro, Agiorgitiko, Malagouzia et Robola étaient les quatre cépages grecs qui avaient été choisis. Le vignoble urbain donne une valeur ajoutée à la réputation de Thessalonique et renforce le récit de la culture viticole et culinaire de la ville.

Projet « Parc métropolitain @Foire internationale de Thessalonique »
10.12.2022 – 19.02.2023
L'exposition accueille des œuvres d'étudiants de troisième cycle de l'Université Aristote de l'Architecture de Paysage de Thessalonique. Architectes, agronomes, forestiers, ingénieurs civils, urbanistes, ingénieurs de l'environnement, planifient, dans le cadre du cours "Aménagement paysager, espaces extérieurs urbains", l'emplacement de la Foire internationale de Thessalonique en tant que parc du centre urbain moderne qui manque à la ville.

Projet « Manolis Baboussis. Le jardin"
10.12.2022 – 19.02.2023
Le projet accueille la vidéo du photographe Manolis Baboussis, qui raconte aux arbres ses réflexions sur l'image, la pédagogie, l'art et son histoire, dans le cadre d'un projet plus vaste qu'il a lui-même mené en 2011 à l'École des Beaux-Arts d'Athènes, alors qu'il tentait de transformer le parking de l'École en jardin, sans aucune intervention.

800 le jardin babousis

Projet « Manolis Baboussis. Le jardin" | Photo: Page FB MOMus

Exposition « Traceurs de la Nature »
21.12.2022 – 21.05.2023
Les artistes participants Alexandra Marati – Anna Vdakoglou, Aikaterini Gegisian et Kiril Prashkov éveillent nos sens à travers des « jardins biodynamiques », projetant de manière visuelle les cycles biologiques de la terre et de nos vies, modifiant des œuvres d'art connues en leur donnant un aspect inattendu. L'exposition est en dialecte avec l'exposition « Art organique. L'Avant-garde à Petrograd » (exposée au musée jusqu'au 21.05.2023), dans laquelle se reflète la théorie de l'artiste visuel et musicien russe Mikhail Matyushin du début des années 1920, selon laquelle l'art existe dans la nature, dans le microcosme et le macrocosme alors qu’un entraînement spécial de nos sens et surtout de la vision est nécessaire pour le détecter.

Mikhail Matiushin

Εxposition « Art organique. L'Avant-garde à Petrograd » | Mikhail Matyushin, Construction musique - peinture, 1918, huile sur carton | © MOMus - Musée d'Art Moderne - Collection Kostaki

Exposition « Terre à terre »
09.02 – 30.04.2023
L'exposition - une proposition collective de l'équipe des conservateurs du MOMus - présente les œuvres d'artistes visuels grecs contemporains qui, à travers différents moyens et perspectives, proposent un spectacle axé sur les valeurs et les processus de la terre elle-même. L'art revient à la nature, tentant de contribuer à la formation de nouvelles façons de penser et d'être, afin de devenir un terrain fertile pour une vision alternative du monde et pour une symbiose fructueuse entre le social et le naturel.

Exposition « Yannis et Miltos Manakia. Les gens derrière l'objectif photographique »
15.02 – 31.12.2023
Yiannis et Miltos Manakia, deux frères pionniers de la photographie et du cinéma dans les Balkans, -nés à la fin du 19e siècle dans la région de Grevena, actuellement en Grèce- ont parcouru au début du 20e siècle la campagne et les grands centres urbains des Balkans, documentant non seulement la vie des gens qui travaillent dur, des moments de détente et de divertissement mais aussi des repères architecturaux, des événements historiques et sociaux qui marquent les mutations de l’époque. L'exposition est présentée pour la première fois au musée de la lutte pour la libération de la Macédoine avec une importante collection de photographies provenant des archives personnelles de Leonidas Manaki, fils de Miltos Manakia.

800 Manakia

Exposition «Yannis et Miltos Manakia. Les gens derrière l'objectif photographique» - Les Scieurs de Vovoussa,1898 | Photo: Page FB MOMus

Exposition « Christos Dikeakos. Le monde comme un studio ouvert »
23.02 – 24.09.2023
Originaire de Thessalonique et conservant un profil artistique de premier plan sur la scène artistique de Vancouver depuis les années 1970, Christos Dikeakos (1946) utilise des pratiques photographiques pour explorer des questions telles que la mémoire, l'histoire et le traitement de l’environnement naturel et artificiel. L’œuvre de cet artiste important de la diaspora grecque se penche particulièrement sur l'utilisation de la terre en interaction avec la façon dont la civilisation moderne se propage en rétrécissant les cultures indigènes, qui sont directement liées à la nature.

800 dikaiakos willow treeExposition "Christos Dikéakos. Le monde comme un studio ouvert", Saule pleureur, 2017 | Photo: Page FB MOMus

Collaboration entre la 8e Biennale d'art contemporain de Thessalonique et le 25e Festival du documentaire de Thessalonique
02.03 – 12.03.2023

Exposition principale « Être en Communion »
04.03 – 21.05.2023
L'exposition principale de la 8e Biennale d'art contemporain de Thessalonique vise à réexaminer la vie en tant que communion réfléchissant de nouveau sur la coexistence  commeoutil créatif pour gérer les multiples crises auxquelles nous sommes confrontés. La question de la coexistence est abordée à travers les œuvres de 28 artistes qui se penchent sur diverses formes de dialogue entre différents sujets, vivants ou morts, espèces et milieux. L'accent est maintenant mis sur les pratiques de soins, d'amour, de partage, de soutien mutuel et d'inclusion en tant qu'attitudes de vie. Des groupes artistiques et des artistes étudient les effets de l'activité humaine sur les écosystèmes menacés, les scénarios possibles d'une coexistence durable mais harmonieuse et la mesure dans laquelle nous pouvons apprendre à ne pas nous imposer au monde qui nous entoure.
Dix sites et musées clés de la ville de Thessalonique accueilleront les œuvres de l'exposition, en dialogue avec l'histoire stratifiée de la ville, permettant une lecture polyphonique de l'exposition en dix parties égales.

1 pseydosphynx 2020 Ana Vaz

Exposition principale « Être en Communion » Ana Vaz, Pseydosphynx, 2020 © Ana Vaz

Des partenariats spéciaux

Les « Peliti » à la 8e Biennale d'art contemporain de Thessalonique
La 8e Biennale d'art contemporain de Thessalonique et le MOMus soutiennent la construction de la banque de semences « Peliti », qui depuis 1995 a réussi à changer l'image de la Grèce par rapport aux variétés de semences traditionnelles. Parallèlement, le «Peliti» a réussi à influencer la situation en Bulgarie, à Chypre, en Turquie, en Europe dans son ensemble, dans les pays africains et ces dernières années, il affecte également la situation aux États-Unis. La collaboration avec « Peliti » prendra de nombreuses formes différentes, dans le but de renforcer le travail de la communauté.
Infos : https://peliti.gr/

Chefs for Zero Hunger et 8e Biennale d'art contemporain de Thessalonique contre la faim
Dans le même contexte de valorisation et de soutien des actions solidaires, la 8ème Biennale d'art contemporain de Thessalonique et le MOMus collaborent avec le groupe autonome « Chefs for Zero Hunger ». Le groupe de chefs, qui sont actifs à Thessalonique avec le slogan "personne seul, personne n'a faim" cuisinent avec leurs propres ressources et sans considération financière pour ceux qui en ont besoin, principalement les chômeurs et les sans-abris.

IE
 

À la Une

Eleusis2023 | Une petite ville riche d’héritage culturel devient Capitale européenne de la Culture

26 Jan 2023 Culture
La ville d’Εleusis (ou Elefsina), l’une des cinq villes sacrées les plus importantes dans l’antiquité avec Athènes, Delphes, Olympie et Délos a été désignée Capitale européenne de la Culture 2023. Renommée à l’époque pour ses mystères -célèbres dans tout le monde grec antique puis romain- berceau d'Eschyle possédant une richesse archéologique rare : le splendide temple de Déméter et Perséphone,…

"Le vêtement de l'âme" au musée de l'Acropole

19 Jan 2023 Traditions
Une exposition unique en son genre est accueillie au musée de l'Acropole et se poursuivra jusqu'au 26 mars 2023. Intitulée "Le vêtement de l'âme", elle présente de manière artistique 70 impressionnantes photographies de costumes traditionnels grecs des 18e et 19e siècles provenant du musée d'histoire nationale et d'autres musées du pays. Un bon nombre d'authentiques costumes traditionnels de…

Poésie grecque en français | Titos Patrikios "La poésie te trouve''

17 Jan 2023 Culture
Là où tu t'étonnes des choses que tu as été capablede fairedes choses sérieuses ou insensées pour lesquellestu as risqué ta viedes choses importantes que tu as comprises plus tarddes choses qui t'ont fait peur et dont tu as évitéde te chargerdes choses que tu as programmées et qui ne se sontpas passées comme tu le voulaisd'autres choses que d'autres avaient planifiées et qui sesont passées tout…
Peintres grecs: Nikos Kessanlis, torrentueux et ...
Nikos Kessanlis est né à Thessalonique en 1930. Il a étudié auprès de Yiannis Spyropoulos, Nikos Nikolaou ...
Lire plus
Littérature grecque en français: M.Karagatsis, ...
M. Karagatsis, de son vrai nom Dimitrios Rodopoulos, un des romanciers les plus connus de la ‘’Génération des ...
Lire plus
La première photo de l'Acropole et son histoire
Athènes 1842. Le rocher de l'Acropole domine la ville et inspire Joseph-Philibert Girault de Prangey (1804-1892), l'homme qui ...
Lire plus
Grèce : le village qui siffle sur l’île ...
Niché dans les montagnes dans le sud de l’île grecque d’Eubée, le petit village isolé d’Antia est connu ...
Lire plus
Georges Seferis (1900-1971) | Le grand errant de ...
 « Je ne veux rien que parler simplement. Que cette grâce me soit accordée », Georges Seferis, Un vieillard sur le ...
Lire plus
Bicentenaire de la Révolution Grecque | ...
La grande exposition intitulée 1821, avant et après, consacrée aux 200 ans depuis la révolution de 1821 est ...
Lire plus

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev

Greece 2021