spyros vasileiou me thea tin akropoli 1969

le soleil me brûle et me rend lumineux

sous la pluie monotone
dans les flaques
et l’air cendreux
les trams passent
et traversent le marché désert
– la pluie l’a tué –
ils roulent
vers
leurs terminus

très émue
ma pensée
les accompagne affectueusement jusqu’à
leur arrivée
à l’orée des champs
où la pluie étouffe
aux terminus

quel chagrin m’emporterait – mon dieu –
quel chagrin
si mon cœur n’était pas consolé par
l’espoir des marbres
et l’espérance d’un vif faisceau lumineux
qui insufflerait vie nouvelle
à nos sublimes ruines

exactement comme
une fleur rouge
au cœur de feuilles vertes

Nikos Engonopoulos,  "Poèmes", éd. Ikaros, 1994. 
Traduction du grec: Source
Peinture: Spyros Vasileiou, "Ayant vue sur l'Acropole", 1969. Source: nikias.gr 
 
Le poème original en grec sur notre page facebook

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev