GAVRAS IMDB

Costa-Gavras, né en 1933 en Arcadie dans le Péloponnèse, est un réalisateur et producteur du cinéma français. Gavras quitte la Grèce après le lycée pour s’installer à Paris et en 1968, il obtient la nationalité française. En France, il fait des études en lettres, puis, il intègre l’Institut des Hautes Etudes Cinématographiques. Il travaille, ensuite, en tant que critique de cinéma et auprès de Jean Giono, d’Henri Verneuil, de Jacques Demi et de René Clément, il découvre les plateaux de cinéma

En 1958, Gavras dirige ‘’Les ratés’’ un court-métrage et plus tard, en 1965, il débute sa carrière dans les longs-métrages avec ‘’Compartiment tueurs’’. En 1969, il triomphe avec ‘’Z’’, film qui lui donne la réputation d’un grand cinéaste engagé

Gavras découvre ‘’Z’’, le livre de Vassilis Vassilikos après un séjour en Grèce. Le livre, et par la suite le film, esquisse l’histoire de l’assassinat de Grigoris Lambrakis, député de gauche. Avec Jorge Semprun, Gavras écrit le scénario et le film est tourné par la maison de production de Jacques Perrin. Le film, considéré par les critiques comme le premier grand film politique français, a connu un succès à travers le monde et reçu plusieurs récompenses par l’Académie du Cinéma, les Oscars, le Festival de Cannes etc. A propos du film, Gavras déclare que "l’assassinat de Lambrakis a été suivi par les Grecs comme une énigme policière, avec ses expertises, ses démentis, ses rebondissements spectaculaires. C’est ainsi que Semprun et moi avons conçu le scénario. Afin d’universaliser notre cri de colère, de démonter le mécanisme de la répression politique, d’où qu’elle vienne et de le rendre accessible au plus vaste public". Jacques Perrin, suite à la fin du tournage, arrive en Grèce, ‘’formant un faux couple de touristes avec Michèle Ray, l’épouse de Costa-Gavras’’, dans le but de rencontrer le compositeur Mikis Theodorakis. La police ne les quittant pas des yeux, ils ont pu faire savoir à Theodorakis ce qu’ils désiraient via des intermédiaires. A son tour, Theodorakis leur a fait ‘’parvenir des bandes magnétiques où il chante lui-même les thèmes proposés". A Paris, c’est Bernard Gérard qui reconstituera tous les thèmes. 

Au début des années ’70, vient ‘’L’Aveu’’ d'après le récit autobiographique d'Arthur London, ancien vice-ministre des Affaires étrangères de Tchécoslovaquie. A l’époque, on lui reproche d'attaquer la droite puis la gauche, alors qu'il ne voulait que dénoncer les totalitarismes. Plus tard, ‘’Etat de siège’’ prend pour cible la main-mise politique des États-Unis sur certains Etats d'Amérique latine. Reste à la mémoire des spectateurs l’interprétation remarquable d’Yves Montand. 

Εn 1982, Gavras tourne ‘’Missing’’, un autre film de dénonciation. ‘’C'est en effet un producteur hollywoodien qui lui propose de réaliser ce film sur la responsabilité des services secrets américains dans la chute, au Chili, du gouvernement d'Alliance Populaire du Président Allende’’. ‘’Missing’’, qui est très bien accueilli par le public, a reçu la Palme d'Or à Cannes en 1982 et un Oscar pour la meilleure adaptation. 

En 2001, dans Amen, un de ses films les plus controversés, Gavras y dénonce le silence du Vatican sur l'extermination des juifs. Par la suite, avec Le Couperet (2005) Gavras s’attaque à l’horreur économique et avec Eden à l’Ouest (2009), il se livre à une narration du sort des exilés. Son dernier film, Le Capital ne fait pas exception à la règle, Gavras, donc la carrière est marquée par des films dont les sujets sont brûlants  s'attaque cette fois au monde de la finance sur fond de crise économique internationale

Costa-Gavras est nommé Président de la Cinémathèque en 1980 puis, de nouveau, en 2007. Il a été, récemment, nommé docteur honoris causa à l'Université Aristote de Thessalonique

Le ton du style cinématographique de Gavras nous est dévoilé dès les débuts du Z. "Toute ressemblance avec des événements réels, des personnes mortes ou vivantes n'est pas le fait du hasard. Elle est VOLONTAIRE". De cette façon, Gavras affirme que son cinéma sera une arme qui dénonce. Il a, depuis, continué à faire ce qu’il avait envie de faire comme il avait envie de faire, fort de la conviction qu’“un film ne livre pas de message, mais pose des questions”, qu’il “ne dit à personne pour qui voter, mais renseigne le spectateur sur ses relations avec les autres et avec la société”.

 

À la Une

Poesie: Maria Polydouri, "Paris"

24 Jan 2019 Poème(s)
Le temps était venu de dissiper mes rêves en ton sombre matin et de te quitter, emportant avec moi la joie triste de t'avoir aimé. La Méditerranée, enjôleuse sirène qui bat les flots autour de notre bateau, et tous ses lys immaculés d'écume n'ont plus lors qu'un seul but : m'emmener loin de toi. Et lorsque nous arriverons là-bas, la lumière impérieuse viendra m'ouvrir les yeux au jour de triple…

Bibliothèques de Grèce: La Bibliothèque nationale de Grèce

22 Jan 2019 Flâneries
Fondée en 1832, la Bibliothèque nationale de Grèce, à l’instar de l’Université d’Athènes et de l’Académie d’Athènes, illustre parfaitement la vague de néoclassicisme qui balaye la capitale grecque au 19ème siècle et change littéralement le visage de la Cité. L’imposant bâtiment du centre-ville a été conçu par l'architecte Theophilos Hansen et supervisé par Ernst Ziller. Il s’agit d’un édifice aux…

Interview | Z. D. Ainalis : « La littérature commence toujours par un sentiment de malaise »

17 Jan 2019 Interviews
Zissis D. Ainalis, est poète, traducteur et essayiste. Ses poèmes ont été traduits en anglais, en français, en portugais et en italien. Il est né à Athènes en 1982 et a étudié la littérature grecque à l’Université de Ioannina. Il a soutenu sa thèse portant sur l’histoire et la littérature byzantine à l’Université Paris I (Panthéon-Sorbonne) en 2014. Depuis 2015 il habite et travaille à Lesbos.…
Rébétiko: le
Le Rébétiko est la musique populaire grecque urbaine des marginaux et des classes les plus pauvres de la première ...
Lire plus
Interview | Gavrilos  Lampatos : Le Parti ...
Gavrilos Lambatos  est un historien principalement centré sur l’aventure de la gauche grecque au cours du XXème ...
Lire plus
Interview | Georges Prévélakis: La Grèce de la ...
Georges Prévélakis est professeur de géographie politique et culturelle à l’Université Paris I ...
Lire plus
Interview | Athéna Skoulariki:  enjeux autour ...
Athéna Skoulariki est maître de conférences au Département de sociologie de l'Université de Crète. Elle se ...
Lire plus
Interview | Theodoros Rakopoulos: les usages ...
Theodoros Rakopoulos est anthropologue social et actuellement professeur agrégé à l’Université d’Oslo en ...
Lire plus
 Crète: un abri allemand transformé en musée
Un musée unique voué à  la mémoire historique qui entoure  la période de l'occupation allemande en ...
Lire plus

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev