Quelle infortune, alors que tu es fait
pour de belles et grandes choses,
que cet injuste sort doive être le tien toujours,
et sans cesse te refuser l’encouragement, le succès ;
d’avoir à rencontrer tant de…

Lire plus

Suite au décès d'Yves Bonnefoy, vendredi 1er juillet, GrèceHebdo publie aujourd'hui "Sur un soleil d’hiver'' de Georges Séféris traduit par le poète français. 

 

 

A

Feuilles,

Du…

Lire plus

La distance ne rompt  jamais,
mais ses fragments coupent comme une glace.
Sur elle se reflètent clairement toutes les jolies choses
qui pourraient arriver un jour,
elle noue l’ici et l’au-delà comme une corde
et l&rsquo…

Lire plus

Cette maison, c'est nous qui l'avons construite - d'autres vont y habiter. 

D'autres monteront les marches pour dresser les lits.

D'autres allumeront les chandelles dans les chambres au nord.
Quelles difficultés, quels doigts, quels yeux.…

Lire plus

1

Toutes les choses, tous les êtres, toutes les créatures,

ne sont rien d'autre que

des masques du Néant.

 

2

Dentiers de vieillard dans le verre; plutôt

un saint qui enleva ses fers à la Mort?

 

3

Bancs de…

Lire plus

Je quitte de nouveau le silence de mon âme

J'entre et sors de la bruyante imprimerie

Du rien. (Des cylindres de pierre broient des syllabes

pour ne pas manquer le poème quitidien). Pain noir

Fait de farine noire - quelqu'un s'est-il dem…

Lire plus

Le sifflement traînant, tu dois l'entendre,

depuis la gorge du couloir.

Une voix d'enfant monte, s'éteint au fa ;

des doigts tremblants l'ensevelissent.

Tu dois entendre aussi des chuchotis, mouillés, étranges,

les pages n…

Lire plus

J'ai marché jusqu'au point où l'obscurité
Épaissie de lumières vire à l'obscurité
Je ne sais plus où j'ai marché
La grande peur bien connue mon adolescence
Tient un poignard sans piti&eac…

Lire plus

T'appeler par ton nom, je ne peux plus.

Malgré tout fais-moi signe.

Car je suis seul

comme la fumée après le meurtre à l'orifice du revolver

et comme le figuier sauvage

poussant soudain dans des cendres noires d'incendie.…

Lire plus

C'est le danger qui m'entraîne en toi et ces replis de ton corps chemins qui mènent à la démence
tes jambes rivières et leur source noire miroir qui sans arrêt m'attire vers mes premières eaux
et ta jupe…

Lire plus

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev